Angola: Laúca place l’Angola dans le top 10


Luanda — L’Angola, par le biais du barrage de Laúca, se classe à la 7e place du top 10 mondial des pays qui ont le plus contribué à la production d’énergie à partir des barrages.

L’Angola a fourni environ 344 MW, selon le rapport de la situation des centrales hydroélectriques en 2020 de l’association mondiale des barrages.

Selon le document, qui présente les données les plus récentes sur la capacité installée et la production dans le monde, les principales tendances et perspectives du secteur hydroélectrique, le classement est mené par le Brésil, avec un débit de système électrique de 4919MW.

Le rapport, qui en est maintenant à sa septième édition, indique la production d’électricité a atteint cette année un record de 4306 térawatt-heures (TWh) en 2019, la plus importante contribution d’une source d’énergie renouvelable de l’histoire.

Le rapport place la Chine en deuxième position avec 4170 MW, suivie par Laos (1982 MW), Bhoutan (702 MW), Tadjikistan (600 MW), Russie (402 MW), Angola (344 MW), Ouganda (260 MW), Éthiopie (254 MW), Turquie (219 MW).

Petit à petit, l’Angola devient un important centre de production hydroélectrique, avec le démarrage du barrage de Laúca.

La première turbine du barrage de Laúca, d’une capacité de 334 MW, a commencé ses activités commerciales le 4 août 2017.

Laúca est un investissement de l’État angolais évalué à 4,5 milliards de dollars américains. Jusqu’en octobre, ce barrage fournira au système énergétique national 270 MW.

La construction de ce projet sur la rivière Kwanza a débuté en 2012 et fait partie des projets structurants du gouvernement angolais pour faciliter la diversification de l’économie.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire