Algérie: Le Président Tebboune interdit l’importation des produits agricoles durant la période de cueillette


Alger — Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné l’interdiction totale de l’importation des produits agricoles pendant la saison de cueillette afin de protéger la production nationale et réduire la facture alimentaire.

Au terme de l’audition du ministre du Commerce qui a présenté dimanche un exposé sur son secteur lors du conseil des ministres, M. Tebboune a également insisté sur le durcissement du contrôle sur les fruits importés en vue d’éviter la surfacturation et s’assurer de la qualité du produit pour protéger la santé du citoyen.

Le Président a, en outre, souligné la nécessité de réduire davantage la facture d’importation sans toutefois créer de pénurie sur le marché.

Lors de son exposition le ministre du Commerce a donné un exposé sur la situation des importations des produits agricoles et les mesures prises par son Département pour protéger la production agricole nationale.

Il a ainsi passé en revue la structure des importations agricoles, notamment les viandes, les fruits et légumes, le lait, le blé, l’orge et le maïs.

L’Algérie mise sur l’agriculture saharienne pour développer l’industrie agroalimentaire

Par ailleurs, le président de la République a insisté sur l’investissement agricole et le développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes en soulignant que la création de l’Office de Développement de l’Agriculture industrielle en Terres sahariennes, permettra de s’affranchir le plus tôt possible de l’importation des cultures sucrières, des oléagineuses et du maïs pour économiser la devise.

Pour sa part, le ministre a mis en exergue le rôle stratégique de l’Office qui aura pour mission de développer et promouvoir les cultures industrielles stratégiques sur les terres sahariennes, notamment les céréales dont le maïs, et les industries sucrière et oléagineuse.

« Cette démarche intervient en exécution des engagements du Président de la République de réduire la facture d’importation, et de rendre disponible les matières premières brutes nécessaires à la production des denrées de large consommation, à travers l’exploitation des potentialités qu’offre l’agriculture saharienne, pour augmenter les capacités agricoles du pays et assurer la sécurité alimentaire », a-t-il expliqué.

Il a précisé que l’Office, dont le siège sera établi au sud du pays, aura à simplifier les procédures et accompagner les investisseurs et porteurs de projets structurants et intégrés.

Il se chargera également d’accompagner les porteurs de grands projets d’investissements agricoles qui permettent de développer les cultures industrielles stratégiques, destinées à remplacer les matières premières importées massivement par les opérateurs économiques.

A cet effet, il a exhorté le Gouvernement à plus de persévérance et de rigueur dans la gestion afin de réduire les importations et préserver les réserves de change.

Il les a également invité de tirer profit de la récession économique par laquelle passent certains pays développées pour acquérir des usines d’occasion en bon état, à des prix accessibles et rentables dans l’immédiat.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire