Affaire Kabund : « si la Cour fait la blague de le réhabiliter, une autre pétition sera introduite », prévient François Nzekuye


Le député national et porte-parole du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), François Nzekuye, a  prévenu ce mercredi 17 Juin à ACTUALITE.CD, que si la Cour constitutionnelle « fait la blague » de réhabiliter Jean Marc Kabund au poste du premier vice-président de l’Assemblée nationale, « une autre pétition sera introduite » contre ce dernier. 

«  Si la Cour fait la blague de le réhabiliter une autre pétition sera introduite, les députés restent dans la situation de désavoue de Jean Marc Kabund. C’est fini. Donc la justice ne fera pas bras de fer avec l’institution à laquelle appartient Kabund, c’est une affaire interne dans laquelle la justice se mêle, mais nous si on dit voilà, il y a telles irrégularités ça doit être corrigé et on va le faire partir encore il n’y a pas de problème », a dit à ACTUALITE.CD le député François Nzekuye.

La Cour constitutionnelle tiendra son audience ce mercredi 17 juin dans l’affaire Jean-Marc Kabund, pour trancher sur sa réhabilitation ou non de ce dernier déchu à son poste au bureau de la chambre basse du parlement.

Pour rappel, Kabund a saisi la Cour constitutionnelle dans le but d’annuler la décision du 25 mai de la plénière de l’Assemblée nationale qui l’avait destitué au poste de 1er vice-président de cette institution.

Ce mardi, les juges n’ont donc pas traité le fond du dossier. Ils étaient en plénière. Dans la procédure au niveau de la Cour de cassation, du Conseil d’État et de la Cour constitutionnelle, lorsqu’il y a une requête, le dossier est confié à un juge, appelé juge rapporteur, qui étudie et traite le dossier. 

Ivan Kasongo



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire