Algérie: Parution de « Par quel droit tenir le net? », nouvel essai de Ammar Belhimer


Alger — Un nouvel essai traitant de l’évolution des nouvelles technologies, de la dématérialisation de l’économie et de la communication, et d’une vision réglementaire à même d’accompagner cet écosystème a été publié récemment sous le titre « Par quel droit tenir le net? » par l’universitaire Ammar Belhimer, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Paru aux éditions « Anep », cet ouvrage de 218 pages revient sur l’historique et les enjeux d’un développement numérique en matière de nouvelle dépendance, d’économie, d' »identité culturelle », de « protection de la vie privée » ou encore de « colonialisme numérique ».

Cette vision est appuyée par une instance fédérale américaine ayant infligé à Facebook une amende record de cinq milliards de dollars pour violation en matière de données à caractère personnel.

Ammar Belhimer évoque également une « guerre économique et commerciale », sur un terrain technologique, et une « guerre froide 2.0 » entre les Etats-Unis et la Chine, en plus d’une « Balkanisation d’Internet », pour désigner les différentes opérations de « fragmentation sous influence de facteurs technologiques et politiques » dans différents pays.

Entre autres exemples détaillés dans l’ouvrage, l’adoption en 2019 par le parlement européen d’une nouvelle directive sur les droits d’auteurs qui se propose d’harmoniser le droit de la propriété intellectuelle dans l’Union européenne avec des « incidences sur le rapport à la création sur Internet ».Evoquant un nouvel écosystème numérique, Ammar Belhimer s’intéresse également à des phénomènes comme le danger des plateformes, la violence en ligne, la brutalisation du débat public mais aussi à cet « eldorado africain » au potentiel notable.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire