Au Burundi, Évariste Ndayishimiye prête serment et prend la tête de l’État



Publié le : Modifié le :

C’est au stade de Gitega que le nouveau président burundais a prêté serment, conformément à l’article 107 de la Constitution, debout, le drapeau national et celui de l’unité nationale dans la main gauche, la droite levée. Il entame ce jeudi 18 juin un mandat de sept ans.

L’homme était tout de noir vêtu, dans un stade de Gitega archicomble. Évariste Ndayishimiye est devenu le dixième président du Burundi.

La mort inattendue du président Pierre Nkurunziza a précipité l’entrée en fonction d’Évariste Ndayishimiye. Élu lors de la présidentielle du 20 avril dernier, il ne devait pas prendre les rênes de l’État avant le mois d’août. Finalement, il vient d’entamer ce jeudi 18 juin son mandat de sept ans.

Plus d’informations à venir



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire