Angola: Des entrepreneurs seront tenus responsables de la mauvaise qualité des travaux


Lubango (Angola) — L’administration municipale de Jamba, à l’est de Lubango (province de Huíla), démolira les travaux mal exécutés dans le cadre du Plan intégré d’intervention dans les municipalités (PIIM) et tiendra les entrepreneurs et inspecteurs légalement responsables, a averti jeudi l’administrateur Abel Wandi André.

Dans la municipalité de Jamba, 14 des 16 projets inclus dans le PIIM sont déjà en exécution physique et financière de l’ordre de 15%.

S’exprimant à l’issue d’une réunion avec les entrepreneurs et les inspecteurs de la construction dans le village minier, l’administrateur a défendu la nécessité pour les entrepreneurs et les inspecteurs d’exécuter un travail de qualité, sous peine des démolitions constantes des travaux, pour éviter que la municipalité ait des structures déficientes.

« Nous avons déjà quelques travaux en cours et, en plus des inspecteurs indiqués, nos techniciens évalueront les travaux, pour faire pression sur les exécuteurs pour qu’ils présentent des travaux de qualité », a-t-il souligné.

Parmi les travaux inclus dans le PIIM, il y a la construction de trois centres de santé, 38 salles de classe, la réhabilitation du système d’énergie et d’éclairage public et les trottoirs du siège municipal.

La municipalité de Jamba, potentiellement connue pour ses réserves de fer et d’or, est située à 315 kilomètres à l’est de Lubango, entre Matala et Cuvango.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire