Assemblée nationale : débat ce vendredi autour du rapport de la commission défense et sécurité qui a soulevé entre autres, les conditions déplorables des militaires et policiers 


Le rapport de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale a été reçu jeudi par la plénière après son audition. C’est Jaynet Kabila, présidente de la commission qui l’a présenté. Ce vendredi, ce rapport sera débattu en plénière au regard de son contenu qui évoque notamment les conditions critiques dans lesquelles vivent les soldats et policiers.

Selon le député Juvénal Munubo, rapporteur de ladite commission, l’objectif est d’améliorer notamment les moyens mis à la disposition des troupes en vue pacifier le pays.

“L’idée c’est qu’ensemble nous trouvions des solutions aux problèmes sécuritaires, nous identifions les acteurs et les causes de l’insécurité au pays, nous aidions notre armée à améliorer ses prestations à travers l’accroissement des moyens parce qu’il se pose souvent la question des moyens financiers et logistiques tant pour l’armée que pour la police. Nous voulons collaborer pour la solution, c’est ça la démarche de la commission”, a-t-il dit.

Les responsabilités devraient être établies pour une efficacité des troupes sur le terrain, notamment dans l’est de la RDC.

“Nous pensons que chacun a une part de responsabilité. Il y a évidemment la part du gouvernement comme gestionnaire au quotidien de la question sécuritaire, il y a aussi une part de contribution des députés, des leaders locaux, de la société civile et des partenaires. C’est dans cette logique que nous trouverons des solutions au problème sécuritaire. Nous partons optimistes en croyant qu’il n’y a rien de fatalité, c’est possible de pacifier l’Est du pays, c’est possible d’y restaurer l’autorité de l’Etat et d’amorcer le développement, et nous allons y arriver si chacun y met sa main”, a ajouté Juvénal Munubo.

La commission défense et sécurité avait auditionné en mai dernier le Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde et le ministre de la défense nationale et anciens combattants, Aimé Ngoy Mukena sur la situation sécuritaire déplorable dans plusieurs coins du pays.

Lors de la présentation du rapport à la plénière, Jaynet Kabila a fustigé les conditions déplorables des militaires et policiers congolais. Elle a décrit notamment les conditions salariales dérisoires des soldats et policiers congolais qui manque des allocations familiales, des soins de santé appropriés. 

Berith Yakitenge

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire