Butembo : des manifestations de rue pour dénoncer l’augmentation des émoluments des députés nationaux


Les militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA)  et ceux de la synergie des groupes de pression de Butembo dans la province du Nord-Kivu sont parallèlement descendus dans la rue, ce vendredi 19 juin, pour dénoncer la démarche de Jeanine Mabunda, visant à obtenir l’augmentation des émoluments des députés nationaux.

Pour ces jeunes, accorder 2.000 dollars américains de plus aux députés nationaux dans un contexte de crise généralisée est un mépris pour le peuple. La LUCHA, par exemple, demande aux élus de Beni, Butembo et Lubero de se prononcer publiquement sur cette affaire.

« Nous sommes dans la rue pour interpeller les députés nationaux de se souvenir de la misère que traverse la population qui leur a donné le mandat. Les députés ont déjà des émoluments qui vont jusqu’à 7 000 dollars et ne doivent pas être les premiers à réclamer qu’on leur augmente le salaire, alors qu’il y a des militaires, des policiers qui travaillent nuit et jour, et n’ont pas de salaire décent. Il y a des enseignants nouvelles unités qui n’ont jusque-là reçu aucun sous du gouvernement congolais. Nous voulons la justice sociale pour tout le monde », a déclaré à ACTUALITE.CD, Jean-Pierre Kasma, militant de la LUCHA.

Les militants de la LUCHA ont remis un mémorandum à la mairie, dans lequel ils en appellent à l’implication de tous pour restaurer la justice sociale en République Démocratique du Congo (RDC). Le représentant de l’autorité urbaine a promis de canaliser cette requête de la LUCHA à qui de droit.  C’est le 21 mai dernier que la Présidente de l’Assemblée nationale, Jeannine Mabunda, avait saisi le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba pour solliciter l’augmentation des salaires des députés nationaux.

Dans une correspondance qui a fait le tour des réseaux sociaux, les députés nationaux sollicitent du gouvernement un complément de 2.000 USD à leurs émoluments et une augmentation de 50% de frais de fonctionnement de l’administration de l’Assemblée nationale. Une demande en cours de traitement au ministère de budget.

Claude Sengenya



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire