« Cacao », la première saga familiale africaine de Canal+ – Jeune Afrique



Depuis le 15 juin, Canal+ International diffuse une toute nouvelle série, « Cacao », réalisée par l’Ivoirien Alex Ogou. Cette fiction raconte une saga familiale sur fond d’exploitation de l’or brun en Côte d’Ivoire.


Avec Cacao, Canal+ a son Dallas africain. Dans cette série originale, le cacao a remplacé le pétrole. Deux familles ivoiriennes, les Desva, des aristocrates, et les Ahitey, bruts de décoffrage, se déchirent pour en contrôler le négoce dans la ville fictive de Coadji.

Au bout des deux premiers épisodes où le décor, superbe au demeurant, est planté, les principaux personnages se dévoilent – avec un jeu plus ou moins subtil selon les acteurs – et nous permettent d’ores et déjà de constituer les divers ressorts de l’intrigue : conflit entre père et fils, entreprise familiale en danger, histoire d’amour à la Roméo et Juliette, complots intrafamiliaux, vengeance, corruption, etc.

« Véracité populaire »

« Il s’agit là de notre sixième création originale. La saga familiale est un genre que nous n’avions encore jamais exploré », explique Fabrice Faux, directeur des chaînes et des contenus chez Canal+ International.

« Selon moi, ce type de fiction se rapproche le plus de ce qu’est la vie familiale en Afrique. Nous avons des familles tellement élargies que nous vivons une saga au quotidien. Il y a une forme de véracité populaire. De plus, on s’immerge dans le monde du cacao, un marché très peu connu de l’intérieur. Ce qui est paradoxal puisqu’une grande majorité de la population ivoirienne a un lien avec le cacao, que ce soit au niveau des producteurs ou des cueilleurs de fèves On sait que l’on va toucher un grand nombre de personnes rien qu’en Côte d’Ivoire », analyse quant à lui le réalisateur ivoirien Alex Ogou.

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.





jeuneafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire