Afrique: 11-Décembre 2020 à Banfora « ça ne sera pas une fête au rabais », ministre Siméon Sawadogo


Le secrétariat permanent du Comité national d’organisation de la fête nationale a organisé, le jeudi 25 juin 2020, à Ouagadougou, une rencontre avec les acteurs impliqués dans la réalisation des infrastructures du 11-Décembre prochain qui se tient dans la région des Cascades.

Le 11-Décembre aura bel et bien lieu et ne sera pas une fête au rabais. C’est ce que le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, a déclaré, le jeudi 25 juin 2020, à Ouagadougou, lors d’une rencontre des acteurs impliqués dans la réalisation des infrastructures de cette commémoration. Malgré les crises sécuritaire et sanitaire, a précisé le ministre d’Etat, il n’est pas question de traîner les pas. « Dans six mois, la région des Cascades accueillera les festivités de la fête de l’indépendance. Nous devons donc faire le point des travaux, service par service et relever les niveaux de réalisation et les difficultés, afin d’accélérer leur mise en œuvre sur le terrain », a lancé le ministre Sawadogo. Avec le Secrétaire permanent du comité national d’organisation de la fête nationale, Boukari Khalil Bara, chaque département ministériel et structure impliqués dans les travaux, a fait le point de ses engagements et du niveau de ses réalisations. Ainsi, au compte du ministère des Infrastructures, il est, entre autres, prévu 45 km de routes bitumées à Banfora, 5,7 km à Sindou et 5,1 km à Niangoloko, en plus de caniveaux et 8,8 km d’éclairage solaire. Quant au ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, il envisage les constructions d’une salle polyvalente de 800 places, de la Place de la nation, de logements sociaux (100 logements déjà achevés et 104 autres à un niveau de 75%) et de la cité des forces vives. Le ministère des Sports et des Loisirs, pour sa part, entend achever les travaux du stade régional et y poser un gazon synthétique.

Respecter les délais

La réfection et la réhabilitation de 20 bâtiments administratifs, et la construction de préfectures et de résidences de préfets seront à l’actif du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement.

La CNSS se chargera de l’auberge du 11-Décembre et la SONABEL s’occupera de la réhabilitation de la caserne des sapeurs-pompiers, en plus de la construction de deux CSPS et d’une maternité dans la région.

La SONABEL et l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER) auront en charge l’électrification des cités des forces vives, de l’axe du défilé, des logements sociaux de la région, de 18 localités, 18 CSPS et la réalisation de 3 forages solaires. L’ONATEL doit normaliser une école primaire à Banfora et Orange Burkina construira le lycée scientifique. Enfin, la RTB prévoit la mise en place d’une radio qui va rayonner sur toute la région et la construction d’un centre de production télévisuelle.

A écouter chacune des structures, les entreprises sont installées sur place, les levées topographiques déjà effectuées et plusieurs chantiers ont déjà démarré. Les raccordements avec les réseaux de la SONABEL et l’ONEA et la réticence des populations à libérer les emprises de certains chantiers sont les principales difficultés. Le ministre d’Etat, Siméon Sawadogo, a invité les structures concernées à prendre attache avec la gouverneure de la région et le secrétariat permanent du 11-Décembre pour résorber ces difficultés afin que les entreprises puissent exécuter les travaux dans les délais contractuels. Cette année, les festivités se tiennent sous le thème :

« Cohésion nationale et engagement patriotique pour un développement durable au Burkina Faso dans un contexte d’insécurité et de COVID-19 ».



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire