Afrique: Jouets pour enfant – Des poupées qui s’émancipent des stéréotypes


Parmi les jouets les plus offerts aux enfants figurent certainement les poupées et les poupons. Souvent, alors qu’ils jouent et qu’ils inventent des histoires, les enfants tentent de ressembler à leurs héros et à leurs jouets préférés. Difficile de le faire lorsqu’ils n’ont autour d’eux que des gadgets qui ne reflètent pas la réalité dans laquelle ils vivent.

Blondes aux yeux bleus ou grandes et minces, la poupée a longtemps été hermétique à la diversité culturelle. Aujourd’hui, c’est de moins en moins le cas. Chez des créateurs, comme du côté des fabricants de jouets, on note un changement dans la conception de ces objets. Les poupées, par exemple, commencent à se diversifier pour correspondre de plus en plus à la société, loin des stéréotypes. Une façon de glisser à destination des enfants,les valeurs de tolérance et de respect d’autrui mais aussi de la connaissance sur la diversité raciale et culturelle du monde. En voici une petite sélection.

« Yaralé », c’est une marque de poupées africaine créée par l’entrepreneure malienne Niouma Soumbounou. Styliste basée à Paris en France, elle entend valoriser la femme africaine dans toute sa splendeur à travers ses créations. De sa couleur de peau aux habits traditionnels jusqu’à la coiffure afro tout en restant moderne, « Yaralé » collection propose des poupées africaines, de couleur noire, habillées en tenue africaine avec des tissus wax et bazin. Niouma s’est lancée dans ce projet pour permettre aux petites filles de pouvoir s’identifier aux poupées qui leurs ressemblent. Noir et fier de sa couleur de peau, ses cheveux crépus et bouclés, s’accepter tel que l’on est, tel est son credo.

« Colibri Dolls », c’est une gamme de poupées et poupons noirs ou métisses habillés avec des tenues inspirées de l’Outre-Mer et de l’Afrique. « Colibri Dolls » c’est une collection de neuf filles, trois garçons, deux tailles, trois couleurs de peau, quatre textures de cheveux et une multitude de tenues en tissu madras, wax, polynésien, réunionnais… Ces poupées ambassadrices de l’Outre-Mer et de l’Afrique permettent aux enfants de découvrir par le jeu, la multitude de cultures, de couleurs de peau, de textures de cheveu et de tenues qui existent dans le monde.

« Queens of Africa ». Authentiques, les poupées de cette marque nigériane font la part belle aux reines d’Afrique et aux coiffures afro. Pour Taofick Okoya, son créateur, « Queens of Africa » est le miroir de l’histoire du continent, l’entrepreneur propose également des livres pour enfants afin d’accompagner son offre. Ces livres content l’histoire de ces reines d’Afrique qu’il dépeint à travers ses poupées.

Par ailleurs, le fabricant anglais, « Makies », a lancé une gamme de poupées avec, chacune, un handicap différent. Elles portent une tache de naissance, une cicatrice, une prothèse auditive, se déplacent avec une canne de malvoyante… Le fabricant utilise des imprimantes 3D pour pouvoir proposer des modèles uniques.

Outre ces marques, plusieurs autres en proposent comme la marque « Toy Like Me » (un jouet comme moi) « Playmobil » et sa figurine d’enfant (mais aussi de personne âgée) en fauteuil roulant ou encore la Barbie diabétique, avec sa pompe à insuline.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire