Cameroun: Adamaoua – 83 cas confirmés dans la région


Deux décès y ont également été enregistrés selon les données publiées hier au cours d’une réunion de crise présidée par le gouverneur, Kildadi Taguiéké Boukar.

La nouvelle stratégie du ministère de la Santé publique au Cameroun qui consiste au « tracking, testing and Treat » porte ses fruits dans l’Adamaoua. Grâce à elle, le personnel sanitaire débusque les cas éventuels où qu’ils se trouvent et les place en quarantaine, afin de traiter les personnes déclarées positives. Objectif : Stopper la propagation de la Covid-19. En deux semaines, le laboratoire de diagnostic de cette pandémie installé dans la ville de Ngaoundéré, a permis de réaliser plus de 200 tests au sein de la population.

Les chiffres ont été dévoilés hier au cours d’une réunion de crise présidée par le gouverneur de l’Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar. Il en ressort que la région Château d’eau compte 83 cas confirmés à la date du 25 juin 2020, et enregistre deux décès. « Notre laboratoire a reçu 15000 tests de biologie moléculaires au total et 5000 tests rapides. Cet outil nous permet de détecter les cas sur place, avec des résultats disponibles au bout de 15 minutes. Cette nouvelle stratégie du Minsanté permet de parer au plus urgent. Une fois que le résultat est positif, la prise en charge est immédiate », précise le Dr Yaou Zakari Alhadji, délégué régional de la Santé publique pour l’Adamaoua.

Depuis deux semaines, l’Adamaoua ne dépend plus du Centre Pasteur de Yaoundé et du Centre Pasteur annexe de Garoua. Avec son nouveau laboratoire, le personnel de santé de Ngaoundéré dispose désormais de kits de dépistage. Ce personnel formé est aussi capable de prendre en charge plusieurs cas, grâce aux moyens logistiques mis à leur disposition. Dans ce laboratoire, deux types de tests sont effectués au quotidien. A savoir : le test de biologie moléculaire et le test de diagnostic rapide. Pour élargir le champ de dépistage, le personnel de santé a mis des tests à la disposition de tous les huit districts sur les neuf dénombres dans la région, des hôpitaux de districts publics, des privés et des 14 centres médicaux d’arrondissement (Cma). « En collaboration avec la population, nous envisageons de réaliser 200 000 tests dans de bonnes conditions afin de pouvoir traquer les cas et agir tôt pour éviter les complications », a confié Dr Yaou Zakari Alhadji.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire