Cacao : plaidoyer des producteurs pour le maintien du partenariat Fairtrade et Nestlé (communiqué)



Abidjan – Des producteurs de cacao, engagés dans le commerce équitable, appellent le groupe Nestlé à poursuivre son partenariat avec Fairtrade afin que les producteurs les plus pauvres du monde bénéficient toujours de revenus substantiels.

Après une décennie d’approvisionnement en cacao et en sucre pour KitKat au Royaume-Uni et en Irlande, Nestlé a informé l’organisation Fairtrade qu’ils n’avaient plus l’intention d’acheter du cacao et du sucre à leurs conditions à certains des petits producteurs les plus vulnérables au monde.

Cette mesure se traduira par une perte de près de deux millions de livres sterling (1,95 million) de prime chaque année pour les coopératives en Côte d’Ivoire, aux Fidji et au Malawi, représentant 27 000 petits producteurs, fait savoir dans un communiqué transmis à l’AIP, Fairtrade, cette organisation de soutien aux petits producteurs.

« C’est avec un profond regret et une profonde préoccupation que nous avons appris qu’après avoir fièrement produit du cacao pour KitKat au Royaume-Uni pendant une décennie, les petits producteurs de cacao en Côte d’Ivoire ne bénéficieront plus des avantages de vendre leur cacao aux conditions de cette organisation. Nestlé est l’un des principaux acheteurs de cacao certifié Fairtrade grâce à sa marque KitKat et nous sommes reconnaissants pour cette décennie de partenariat où nous avons contribué au succès de Nestlé. Une relation commerciale non équitable signifie une régression et une pauvreté persistante », a déclaré le président du Conseil d’administration du Réseau ivoirien du commerce équitable, Atse Ossey Francis.

Outre la nouvelle pandémie mondiale de santé, les producteurs restent profondément touchés par la pauvreté endémique à long terme, le manque de services, les revenus faibles et imprévisibles et le changement climatique. Le commerce équitable signifie l’accès à l’éducation des enfants, l’accès aux centres de santé, l’électricité pour permettre aux enfants d’apprendre, ainsi que l’amélioration des conditions de vie et de travail des producteurs dans les zones les plus reculées où le cacao est cultivé.

« Nous invitons Nestlé à continuer à négocier avec nous, les représentants des producteurs, et le label Fairtrade afin de trouver un accord et reconsidérer leur décision de ne plus acheter aux conditions cette organisation. Nous demandons à Nestlé de poursuivre l’incroyable travail qui a été fait au cours des 10 dernières années afin de ne pas couper le filet de sécurité de la prime à un moment où nous, les producteurs, en avons le plus besoin ! », a plaidé le président du Conseil d’administration du Réseau ivoirien du commerce équitable.

« Nous demandons à Nestlé d’écouter les producteurs, de ne pas choisir ce moment de crise mondiale pour exacerber les inégalités dans l’industrie du cacao. Faites partie de la solution et gardez KitKat Fairtrade », a ajouté pour sa part, le président directeur général de la Fondation Fairtrade, Michael Gidney.

(AIP)

kkf/tm



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire