Bordeaux : le nouveau maire pousse Longupe vers la sortie ! – Football


En conflit avec les Ultramarines, le principal groupe de supporters des Girondins, le prsident Frdric Longupe se retrouvedans le viseur de Pierre Hurmic. Et le nouveau maire de Bordeaux ne cache pas sa volont de l’jecter.

Frdric Longupe se retrouve dans le viseur du nouveau maire de Bordeaux.

La situation devient de plus en plus tendue Bordeaux. Samedi dernier, plus de 2.000 supporters se sont runis devant la mairie pour protester contre la direction.

Cela dure depuis des mois, les Ultramarines, principal groupe desupporters des Girondins, sont en conflit avec Frdric Longupe. Et la lutte devrait bientt prendre une autre dimension.

Hurmic dfend les Ultramarines

En effet, le prsident du club aquitain s’est fait un nouvel ennemi. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de Pierre Hurmic, le prochain maire de Bordeaux qui ne tolre pas le traitement inflig aux fans. Rsultat, aprs ses dclarations pendant sa campagne, l’lu compte bien passer l’action.

La situation est grave. Un club ne peut pas se permettre le luxe de se mettre dos le principal groupe de supporters et de le traiter avec un tel mpris, une telle arrogance, sous prtexte de c’est nous qui avons l’argent, vous, vous tes l pour payer les billets, on vous placera o l’on veut . On n’est pas habitus a Bordeaux , a comment le membre du parti EELV dans Sud Ouest, avant d’annoncer une prise de contactimminente avec lepropritaire.

Monsieur Longupe doit partir

Nicolas Florian (le maire sortant, ndlr) disait qu’il devait rencontrer King Street, a-t-il poursuivi. Si le rendez-vous est pris, je suis prt l’honorer et dire King Street: je suis dsol mais Monsieur Longupe doit partir . Un prsident qui n’a pas la confiance des supporters ne doit pas rester plus longtemps la tte de ce club. Ce sont les supporters qui sont le joyau de ce qu’est le club des Girondins, et je crois que c’est le rle du politique de taper du poing sur la table.

Je suis persuad que King Street ne pourra pas se permettre le luxe de se mettre dos et les supporters, et la mairie. Ce sera un rapport de force mais je suis trs dtermin rconcilier le club et ses supporters , a insist Pierre Hurmic, sans hsiter menacer le fonds d’investissement amricain si ce dernier refusait de l’couter. a serait un rapport de force et je considrerais a comme une dclaration de guerre l’encontre du maire de Bordeaux, a-t-il prvenu dans son entretien accord L’Equipe. Je ne mettrais pas un pied au stade. On les accueille ici, ils nous doivent davantage de respect.

Le cas du Matmut Atlantique

Le maire lu dimanche met la pression et pourtant, son pouvoir est inexistant au club aquitain. Son influence se limite au Matmut Atlantique qu’il souhaite vendre au FCGB, lui qui estime que la collectivit n’a pas payer le stade des Girondins. Mais la municipalit risque de se heurter un mur dans la mesure o King Street, agac par le dficit de 41 M€ prsent par les Marine et Blanc cette saison, a bloqu toute dpense. Autant dire que l’actionnaire ne dboursera pas les 260 M€ ncessaires pour l’achat de l’enceinte…

Que pensez-vous du coup de pression de Pierre Hurmic? N’hsitez pas ragir et dbattre dans la zone Ajouter un commentaire





A lire aussi

Laisser un commentaire