La distance parcourue par un coucou gris laisse les scientifiques pantois



Le volatile, baptisé Onon, a migré de Mongolie jusqu’en Afrique de l’Est avant de revenir. Une distance parmi les plus importantes jamais relevées pour un oiseau terrestre.

Il s’est posé le 27 mai dernier dans la vallée de la Khurkh, en Mongolie. Un petit miracle. “En l’équipant d’une balise GPS en juin 2019, les scientifiques ne savaient pas s’ils reverraient Onon vivant”, raconte The Guardian. Mais Onon est bel et bien revenu. Le seul des cinq coucous appareillés à avoir repointé le bout de son bec dans le pays d’Asie centrale, ce printemps. “Les autres ont peut-être perdu leur balise, où sont morts”, précise le quotidien britannique.

Au cours du confinement, le volatile est devenu une star sur les réseaux sociaux. Les internautes ont pu suivre la fin de son retour de migration, en Afrique de l’Est, sur le site du Mongolia Cuckoo Project : 26 000 kilomètres parcourus en un 

[…]

Source

L’indépendance et la qualité caractérisent ce titre né en 1821, qui abrite certains des chroniqueurs les plus respectés du pays. The Guardian est le journal de référence de l’intelligentsia, des enseignants et des syndicalistes. Orienté au

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire