Tunisie: Aéroport Tunis-Carthage | Des décisions urgentes sont attendues pour remédier aux lacunes enregistrées


Des décisions urgentes seront prises pour remédier aux lacunes enregistrées à l’aéroport international de Tunis-Carthage et seront annoncées demain, mardi, ou après-demain mercredi, a annoncé, lundi, le ministre des Finances, Mohamed Nizar Yaich.

Lors d’une visite effectuée, lundi après-midi, à l’aéroport international Tunis -Carthage en compagnie des ministres du transport et de la logistique, Mohamed Anour Maarouf, et du tourisme et de l’artisanat, Mohamed Ali Toumi, ils ont relevé un certain nombre de défaillances liées principalement à la manutention des bagages, au manque d’équipement et à l’organisation du travail.

A cette occasion, Maarouf a relevé des défaillances dans le traitement des bagages des voyageurs, notamment l’accumulation de certaines valises et cartons, dans un coin de la ceinture des bagages.

Il a demandé des responsables de l’aéroport un rapport détaillé sur la négligence de ces bagages, affirmant que » la manutention des bagages est une priorité et nous ne tolérons aucune défaillances dans ce domaine « .

Le secrétaire général régional du syndicat unifié des agents de la douane, Ridha Nasri, a de son côté expliqué à l’Agence TAP, que ces bagages sont en transit et ont été acheminés vers l’Aéroport bien avant la fermeture de l’aéroport en raison de la pandémie de Covid-19.

Les trois ministres, ont, en outre, exprimé leur satisfaction quant au respect des mesures sanitaires lors de l’accueil des voyageurs lesquels portaient tous des masques, a constaté la correspondante de l’agence TAP sur place.

Le ministre du Tourisme, s’est pour sa part, félicité des conditions d’accueil des passagers à l’aéroport international de Tunis-Carthage, notant « une fluidité dans l’accueil des voyageurs et le respect des procédures sanitaires ».

Toumi a évoqué, à cette occasion, la taille de l’aéroport international de Tunis-Carthage, qui s’étend sur une petite superficie, alors qu’il constitue le premier et le dernier point de contact pour le touriste partant doit refléter une bonne image du pays et nécessite une plus grande attention à tous les niveaux.

La Tunisie a rouvert ses frontières aériennes, maritimes et terrestres, samedi 27 juin 2020 dans l’objectif notamment, de sauver le secteur touristique gravement impacté par la crise du coronavirus (Covid-19).

Le pays, se prépare à la relance des activités touristiques, après avoir adopter plusieurs mesures sanitaires, dont, principalement, le protocole sanitaire du tourisme tunisien anti-Covid-19 » (250 consignes d’hygiène), élaboré par le ministère du Tourisme, conformément aux recommandations de l’OMS et du ministère de la Santé.

A rappeler que le commandant de l’aéroport Tunis-Carthage, Neji Zitoun, avait déclaré le 27 juin 2020 , que seulement 30% des vols ont été autorisés suite à la réouverture de l’espace aérien et de toutes les frontières de la Tunisie jusqu’au 11 juillet 2020. Et d’ajouter que 5 vols ont été programmés quotidiennement, pour Paris contre 15 auparavant.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire