Cameroun: Le Minesec dans les centres d’examens


Le Pr. Nalova Lyonga était hier dans quelques établissements de Mbankomo et de Yaoundé pour s’assurer du bon déroulement des examens officiels en cours.

Hier, le ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Pr. Nalova Lyonga a effectué le tour de quelques centres d’examens pour s’assurer du bon déroulement de l’entrée en 6 e , et en première année de l’enseignement technique. Accompagnée d’une forte délégation, le Pr. Nalova Lyonga a visité cinq centres d’examens de Mbankomo et Yaoundé dans la région du Centre.

À Mbankomo, elle a fait escale dans deux établissements. Au lycée technique et au lycée bilingue de Mbankomo, ainsi qu’au lycée bilingue de Mbalngong dans le département de la Mefou-et-Akono, le ministre s’est enquis des stratégies utilisées pour la vérification des différentes pièces, la gestion des cas litigieux, la présence effective des candidats. Elle a également vérifié que les mesures-barrières contre la propagation du Covid-19 sont effectives. Au lycée technique de Mbankomo, 208 candidats enregistrés ont été répartis en groupe de 24 par salle de classe. Anastasie Nguedong, chef secrétariat dans ce centre d’examen explique qu’ils ont fait face à quelques cas litigieux. « Nous avons enregistré sept candidats qui n’avaient pas leurs noms sur les listes. Deux autres qui n’ont pas pu déposer les dossiers pour des problèmes d’acte de naissance. Nous les avons laissés composer dans des salles de classe spécialement conçues à cet effet et nous allons voir leur cas après l’examen », fait savoir la responsable.

À Yaoundé, sous une forte pluie, le ministre des Enseignements secondaires a visité deux centres d’examens. Le lycée de Biyem-Assi et celui de Nkol-Eton. Dans lesdits centres, elle s’est assurée du bon déroulement des examens officiels en cours. À côté de cela, le Minesec a également tenu à s’assurer que chaque établissement disposait de points de lavage des mains, d’un thermoflash et d’une infirmerie. Des espaces verts, des aires de jeux ont été recommandés aux différents responsables d’établissement qui n’en avaient pas. C’est sous un air de satisfaction que la visite s’est bouclée au lycée bilingue de Nkol-Eton .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire