La consommation finale s’est accrue de 5,5% au quatrième trimestre 2019


Selon la Bceao, la consommation finale a contribué à hauteur de 4,6 points de pourcentage à l’évolution du Pib. L’apport de l’investissement à la croissance économique est ressortie à 2,1 points de pourcentage. Ainsi, ajoute la Bceao, la demande intérieure contribuerait à hauteur de 6,7 points de pourcentage à la hausse du PIB au quatrième trimestre 2019.

En revanche, il a été noté une légère amélioration de la contribution du commerce extérieur qui est ressortie à -0,2 point de pourcentage, après -0,3 point de pourcentage au troisième trimestre 2019.

«La consommation finale s’est accrue de 5,5% au quatrième trimestre 2019, contre 5,7% au troisième trimestre 2019, dans le sillage de la régression de la consommation des ménages en services, notamment d’information et de communication », lit-on dans le document.

Pour leur part, les investissements dans l’Uemoa ont progressé de 8,6% en glissement annuel au quatrième trimestre 2019, contre 9,7% le trimestre précédent, sous l’impulsion notamment des BTP, en rapport avec la poursuite de l’exécution de programmes de construction d’infrastructures. En particulier, les dépenses en capital des administrations publiques sont restées dynamiques, avec une progression en rythme annuel de 14,2% au quatrième trimestre 2019, après une baisse de 1,1% notée un trimestre plus tôt.

Au niveau du commerce extérieur, l’amélioration de la contribution à la croissance économique est en lien avec la réduction du déficit commercial.
Adou FAYE



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire