Cameroun: Garoua – La réponse de Plan International


Cette ONG prépare le terrain pour une intervention et une sensibilisation de masse à Ngong et à Lagdo

Comme des élèves dans une salle de cours, les 32 facilitateurs mobilisés par Plan International suivent attentivement les exposés des encadreurs dans un hôtel de la place. Ces hommes et femmes invités par l’Ong vont servir de facilitateurs entre la structure et les communautés vivant à Ngong et à Lagdo, deux communes du département de la Bénoué à forte concentration humaine. « En soutien aux efforts du gouvernement dans le cadre de la lutte contre les maladies et pour le bien-être des populations spécifiquement des enfants et des jeunes filles, Plan Cameroun a entrepris un certain nombre d’actions en réponse à la pandémie du Coronavirus », révele Abongta Shu Moncha, directeur régional de Plan international pour le Nord et l’Adamaoua.

60 communautés sont ciblées. Elles vont se partager 25000 bidons de gels hydro alcooliques, 2500 cartons, des milliers masques, entre autres. Pour mieux quadriller le terrain, Plan International a commencé par une formation qui a duré cinq jours. Elle enchaînera ses interventions par la mobilisation, l’éducation et la sensibilisation des masses. Plan Cameroon se donne cinq à six semaines pour distribuer les kits déjà parqués au « Qg ». D’ici fin juillet, les opérations seront bouclées. Les autorités locales, les chefs traditionnels et les différents sectoriels sont associés à la campagne massive de distribution. Aïssatou Golombe, l’une des participantes, souligne que les « facilitateurs travailleront en synergie avec les sectoriels afin que la jeune fille soit protégée. Nous repartons outil- lés », affirme-t-elle.

Le Covid-19 est une crise majeure. La pandémie a eu des conséquences dommageables dans les secteurs de l’éducation, de la santé. Albert Gbaka, autre facilitateur dans le projet de distribution des kits sanitaires loue la démarche. Sur le terrain, les missionnaires de Plan International Cameroon seront reconnaissables par leurs chasubles et les équipements sonores, haut-parleurs notamment qu’ils vont déployer. Pour préserver les populations, plus singulièrement la jeune fille contre le Covid-19, l’Ong déroule son plan de riposte



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire