Jean Castex, le Premier ministre qui ne fera pas d’ombre à Macron



Haut fonctionnaire, énarque et issu du parti Les Républicains, Jean Castex a été nommé Premier ministre par Emmanuel Macron ce vendredi 3 juillet. Pour la presse étrangère, ce remaniement prouve que le président de la République reprend le total contrôle de son mandat.

“Macron s’est choisi un Premier Ministre et prend des énormes risques” : pour le journaliste britannique John Lichfield sur The Local, la nomination de Jean Castex au poste de Premier ministre à la place d’Édouard Philippe, ce vendredi 3 juillet, confirme, avec un brin d’ironie, la volonté du chef d’État de reprendre en main les grandes orientations de son quinquennat.

Âgé de 55 ans, le maire du village catalan de Prades est censé représenter la France rurale et marquer une nouvelle étape dans la décentralisation du pouvoir, estime la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Le quotidien allemand précise que Jean Castex a été mobilisé par le président français dès avril, en pleine crise du coronavirus, pour penser la stratégie de sortie du confinement. Il occupe également la fonction de délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Pur produit du système, le nouveau Premier ministre n’est en réalité qu’un “bureaucrate anonyme”, juge John Lichfield.

En fait, Macron a décidé d’assumer lui-même la charge de Premier ministre pour les deux années à venir, même si, constitutionnellement, les deux rôles sont distincts.”

À Matignon depuis trois ans, Édouard Philippe a présenté ce vendredi 3 juillet sa démission et celle de son

[…]





A lire aussi

Laisser un commentaire