Angola: La SGA prête à relever les défis aéronautiques


Luanda — Un an après la scission de l’Entreprise nationale de navigation aérienne (ENANA), l’actuelle Société de gestion des aéroports ( SGA) se dit prête à concourir au marché.

Selon la SGA, société anonyme, ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Gouvernement angolais visant à restructurer le secteur aéronautique à l’échelle nationale.

La concurrence pourrait être faite conformément aux normes de l’Organisation internationale de l’Aviation civile (ICAO), explique un communiqué de la dite société parvenu samedi à l’ANGOP, à l’occasion du premier anniversaire de la SGA célébré le 1er juillet.

Le document rappelle que la scission de l’ex-ENANA, entreprise publique, a donné lieu à la Société de gestion des Aéroports, aux termes des Décrets présidentiels numéros 206 et 207/19 du 1er juillet.

« L’institution adhère à la stratégie du Gouvernement concernant la restructuration du secteur des transports, et est prête à la concurrence du secteur aéroportuaire, en conformité avec les normes de l’Organisation internationale de l’Aviation civile (ICAO) », précise le communiqué.

La SGA s’est assigné comme objectifs, se distinguer dans la pratique des services d’« aviation et non aviation », et faire de nouveaux partenariats (concessions aéroportuaires) adaptés aux politiques et aux bonnes pratiques internationales efficaces dans le secteur.

Dans ce cadre, poursuit le communiqué, la SGA cherchera, au courant de l’année 2020, à consolider la scission, la dynamisation des affaires, l’amélioration des structures aéroportuaires et à promouvoir la sécurité dans ses deux versants, Safety et Security, soit sécurité et protection.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire