Cameroun: Distinction – Edouard Abada Ebah honoré


Le directeur général de la cotonnière industrielle du Cameroun ( CICAM) a reçu tout récemment le prix d’excellence managériale du collectif des journalistes d’investigation

Aux vaillants soldats la patrie reconnaissante. Cette maxime peut valablement représenter la distinction qu’à reçu Monsieur Abada Abah Édouard, le directeur général de la Cicam lorsqu’il reçoit des mains de Sylvain Tah le président du collectif des journalistes d’investigation le prix d’excellence managériale 2019.

En sa qualité de premier directeur général camerounais de cette entreprise autrefois majoritairement détenue par des capitaux étrangers qu’est la Cicam, Édouard Abada Ebah est la preuve s’il en fallait qu’on peut encore faire confiance aux managers locaux pour des entreprises nationales. Puisque lorsqu’il prend la tête de cette entreprise en 2008 après le départ des français. À cette époque, personne ne peut imaginer que la Cicam pourra survivre a ce départ. Son tact et sa finesse vont l’aider à relever ce géant sous-régional qu’est la Cicam. Il ambitionne même a très moyen terme en faire le leader dans son secteur d’activité.il faut dire que la cotonnière industrielle du Cameroun est spécialisée dans la production de filés et tissus, l’ennoblissement, l’impression, la teinture tissus plats et éponges, la commercialisation de la production et autres produits textiles de neg et Céci malgré la contrefaçon venue d’asie qui lui dame sérieusement le pion.

Jusqu’à là, la Cicam sous Édouard Abada Ebah reste debout et continue de mettre à la disposition de sa clientèle des produits de qualité grâce à la dynamique équipe managériale mais aussi des techniciens qui entourent le directeur général c’est ainsi que la Cicam est devenue le partenaire No 1 du gouvernement et de plusieurs structures privées dans la production des pagnes pour les événements tels, le 8 mars, la fête des mères et aussi les fêtes du travail pour ne citer que ceux là.C’est donc un manager expérimenté qui est ainsi honoré par le collectif des journalistes d’investigation.ces derniers avouent avoir passé des mois a investiguer sur la gestion de la cicam sous l’ère Abada Abah mais , ils ont pris la peine de se renseigner auprès des collaborateurs de ce dernier pour en venir à la décision de lui décerner ce prix d’excellence managériale de la meilleure incarnation de la morale publique , le leadership dans la bonne gouvernance l’exportation,la transformation et la commercialisation des produits textiles de qualité pour une contribution à l’émergence du Cameroun, la fidélité au chef de l’État.

En lui remettant le tableau représentant le prix , Sylvain Tah le président du collectif des journalistes d’investigation a précisé tout en le félicitant que ce prix est plus qu’une récompenses pour un aboutissement, mais aussi une invite à l’effort de faire mieux.

A ceci on ne peut que dire Félicitations Monsieur le directeur général.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire