Cameroun: Ndélélé – La sérénité de retour


Grâce aux efforts conjugués de divers acteurs, ce district de santé ne compte plus de malades de coronavirus

La bonne nouvelle a été donnée le 21 juin dernier par le chef de district de santé de Ndélélé, alors qu’il réceptionnait des kits de riposte contre le Covid-19, offerts par l’Oceac.

Dr Rodrigue Lakoa a confié à CT que son unité de santé, qui englobe aussi Kentzou, frontalière avec la Centrafrique, a dompté la maladie à coronavirus grâce aux efforts conjugués des parties prenantes.

En effet, les deux cas positifs, importés dans cette localité, ont recouvré leur santé, après un suivi minutieux. « Ils ont été pris en charge à domicile par les équipes sanitaires locales », a précisé le médecin.

Ceci est fait en appui avec la commune et les élites locales, qui se sont impliquées dans la bataille. En réalité, les deux patients vivaient seuls et n’ont pas heureusement transmis le virus dans leur entourage, assure notre source.

En dehors de ces cas, à Ndélélé, quelques alertes ont été notifiées aux services compétents. La quiétude semble revenue dans la petite localité. Il faut dire qu’au début, avec les deux malades de covid-19 signalés dans la ville de Ndélélé, la panique s’était, emparée des populations.

Mais la stratégie mise en place a permis de ramener rapidement la sérénité. Alexis Gabela, maire de la commune de Ndélélé s’en réjouit fortement.

En droite ligne des prescriptions du gouvernement et de l’OMS, matérialisées par un train de mesures de protection, le chef de l’exécutif municipal a déployé des agents communaux dans les recoins de la commune.

Objectif, sensibiliser les populations sur la menace qui plane, aux fins de limiter la propagation du Covid-19 dans cette municipalité frontalière avec la République centrafricaine. Ici, une action conjointe de distribution du matériel avait été menée par le sénateur Jean Mbounjo et le maire.

Il s’agit de la remise de kits de protection et de prévention, constitués notamment de 80 seaux avec robinets, de 2000 cubes de savon de 400g, de 200 gels d’un litre, de 150 litres d’eau de javel 100 boîtes de menthol, de 50 pulvérisateurs, de 20 thermo-flashs, de 500 paires de gants, de 1000 cache-nez.

Ces dons ont été distribués aux populations, aux services sanitaires locaux et à toutes les 69 chefferies traditionnelles de l’arrondissement. Pour ce qui est des thermoflashs, ils permettent entre autres de filtrer les entrées et les sorties dans la commune.

Pour Alexis Gabela, bien que la situation soit aujourd’hui sous contrôle, la vigilance doit reste de mise pour que ce statut enviable perdure pour la santé de tous.

Pour ce faire, l’observation des mesures barrières en vigueur reste une nécessité. En tout cas, les populations sont invitées à plus de responsabilité pour limiter l’expansion de cette pandémie .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire