CENI: après sa manifestation de ce samedi, le CLC appelle la population « à faire obstacle » à la candidature de Malonda


Le Comité laïc de Coordination (CLC) s’insurge contre l’entérinement de la candidature de  Ronsard Malonda au poste du président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Il invite la population « à faire obstacle » au passage en force de ce dossier. 

 

Le CLC ainsi que les institutions partenaires lancent un mot d’ordre de mobilisation tous azimuts à partir d’aujourd’hui, au  niveau de toutes nos bases respectives, au niveau de toutes nos paroisses, au niveau de toutes les organisations, afin de préparer notre populations au grand moment qui va venir très bientôt pour faire obstacle à tout complot qui vise encore aujourd’hui à remettre en cause notre droit à vivre libre et indépendant dans notre pays”, dit le comité laïc. 

 

“(…) Nous avons convenu dans la suite du message du  cardinal de répondre présent et d’être en ordre de bataille pour faire obstacle et pour faire obstacle à toutes manœuvre à toute autre tentative a tout mécanisme que ce soit, soit par une majorité mécanique ou  tout autre processus qui visera a confisqué aux peuples congolais le droit d’avoir une CENI réellement indépendante, il est hors de question d’accorder la désignation à la présidence de la CENI à toute personne qui aurait participé aux chaos électoral de 2018 », a déclaré Hervé Diakese le porte-parole du CLC au cours d’une déclaration politique  ce jeudi 02 Juillet 2020.

 

Par ailleurs, les laïcs catholiques, conditionnent la désignation de la nouvelle équipe dirigeante de la centrale électorale par la modification de la loi organique de cette institution d’appui à la démocratique.

 

« Nous ne pouvons pas directement passer vite en besogne en procédant à la désignation d’autres animateurs sans avoir déterminer les règles du jeu, avec les expériences du passé nous comprenons bien qu’il est nécessaire de passer par des réformes , notamment aux niveau de la loi organique, afin que ceux qui seront désignés pour animer la CENI ne soient pas des représentants des groupes politiques auxquels ils appartiennent et vont participer à des réunions avec leurs autorités morales, or en laissant ce passage en force qu’on veut nous imposer ne reflète pas cette réalité et alors là nous aussi nous allons nous mobiliser notre population et faire barrage à toutes les mesures qui viseront un seul moment à laisser passer la désignation de Ronsard Malonda qui porte en lui et le germe d’avoir participer à la débâcle électorale », a-t-il ajouté.

 

L’ECC et la CENCO sont toujours opposées à la candidature de Ronsard Malonda Ngimbi, actuel Secrétaire Exécutif National de la CENI.

 

« Il y a eu blocage parce que chacun tenait à son candidat. Les autres ont fait bloc pour soutenir la candidature de Malonda. Pour l’ECC et la CENCO, c’est tout sauf ça. Ça doit être clair. Cela parce que c’est lui le secrétaire exécutif de la CENI qui nous a conduits aux dernières élections. C’est lui la cheville ouvrière du point de vue technique. », avait  expliqué le secrétaire général de la Cenco Abee Donatien N’shole

 

Ivan Kasongo



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire