Cheikh Seck, député : « Il nous a été signalé qu’il y a des semences qui sont mises en place et qui ne sont pas de bonne qualité… Et certaines variétés qui étaient abandonnées, sont en train d’être réintroduites dans le circuit… »


Une délégation de l’Assemblée nationale a effectué ce matin une visite à Kaolack pour une découverte des acteurs du projet de développement de la filière arachide de bouche au Sénégal.

 

À cette occasion, le député-maire Cheikh Seck, par ailleurs président de la commission du développement rural, est revenu sur les manquements qui sont notés dans cette présente campagne. 

 

Ceux-ci qui sont relatifs à la mauvaise qualité de certaines semences, au non respect de la carte variétale et aux opérateurs qui ne peuvent pas honorer leurs engagements.

 

« Il nous a été signalé qu’il y a des semences qui sont mises en place et qui ne sont pas de bonne qualité… Et certaines variétés qui étaient abandonnées, sont en train d’être réintroduites dans le circuit. Ça c’est très dangereux. Il faut qu’au niveau des services DRDR, au niveau de la direction de l’agriculture nous les interpellons. Aux opérateurs qui n’ont pas les moyens et qui ont pris des engagements avec l’État, s’ils ne peuvent pas les honorer, l’État n’a qu’à retirer leurs agréments… »



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire