Des cadres de l’UDPCI rassurent sur leur soutien au candidat RHDP à la présidentielle 2020



Plusieurs cadres de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), conduits par le secrétaire général Laurent Tchagba, ont affirmé samedi à Yamoussoukro leur attachement à la candidature du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à la présidentielle d’octobre 2020 pour le compte du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

C’était au cours d’un conclave de soutien à cette candidature afin de rassurer leurs nouveaux camarades militants du RHDP en absence du président de l’UDPCI, Albert Mabri Toikeusse, a-t-on noté.

Fondé en février 2001 par feu le général Robert Guéi, l’UDPCI a décidé en 2018 de se fondre dans le nouveau parti politique créé par la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Mais la dissolution formelle du parti n’a pas été prononcée et ses organes continuent d’agir comme dans la situation antérieure.

« Cette rencontre avait pour but ultime d’informer l’opinion nationale et internationale du soutien des militants du RHDP issus de l’UDPCI à la candidature du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et de réaffirmer leur appartenance à la grande famille du RHDP dont l’UDPCI est membre fondateur », mentionne le communiqué final de la rencontre lu par le député de Dimbokro, Yao Kouadio Séraphin.

Selon le secrétaire général de l’UDPCI, Laurent Tchagba, « dans une famille, il n’est pas bon de rester dans une position qui fait que vous êtes suspectés à tout moment. Lorsque vous prenez les militants de l’UDPCI, ils sont tous impliqués dans les comités de base, les coordinations du RHDP. Mais on doute d’eux encore, d’où ce conclave pour dire à tous que nous soutenons le candidat Amadou Gon Coulibaly ».

Laurent Tchagba qui est le principal instigateur de la rencontre de Yamoussoukro, s’est dit optimiste quant à l’issue des négociations en cours avec le président Albert Mabri Toikeusse afin que celui-ci prenne « toute sa place au RHDP » dont il est d’ailleurs vice-président.

(AIP)

Gso/kp



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire