Vladimir Poutine ne pourra pas ignorer les tenants du “non”



Le référendum sur la réforme constitutionnelle du 1er juillet a donné corps à une minorité politique d’opposition jusque-là amorphe, estime ce chroniqueur du journal populaire Moskovski Komsomolets. Et ce n’est pas rien, car le pouvoir va devoir compter avec elle.

Avec sa nouvelle version de la Constitution, Poutine a incontestablement gagné. Mais les opposants à cette réforme constitutionnelle n’ont pas perdu pour autant. Les résultats du scrutin qui s’est clos le 1er juillet ont montré un exemple parfait d’équilibre politique : un niveau d’adhésion au pouvoir amplement suffisant pour diriger en toute légitimé, mais pas un blanc-seing, loin de là.

Le clivage politique au sein d’une nation est souvent une mauvaise chose. Mais parfois, la présence dans la société de deux mouvements antagonistes jouissant d’un certain soutien populaire, peut au contraire avoir un effet stabilisateur. En se prononçant sur la remise à zéro du nombre de mandats présidentiels de Poutine, la Russie a effectué son jugement de Salomon : elle a fait le meilleur choix possible dans la situation actuelle. Vladimir Poutine devra travailler avec ceux qui ont voté pour lui, mais aussi avec ceux qui ont voté contre.

Les résultats les plus dangereux pour l’avenir du pays auraient été ceux du modèle centrasiatique, avec une approbation avoisinant les 100 %. Certaines républiques de la Fédération de Russie affichent des résultats tout à fait proches de ce “modèle de perfection” – la Tchétchénie (97,92 % de oui) et la République de Touva (96,79 %).

Mais ces résultats font figure d’exception, même face à d’autres régions où le “respect de la hiérarchie” est particulièrement développé, à l’exemple du Bachkortostan (88,68 %) et de la Mordovie (85,60 %). Et paraissent même complètement incongrus face au score du pouvoir dans d’autres régions : Moscou – 65,29 % pour, 33,98 % contre ; Kamtchatka – 61,76 % pour, 37,16 % contre ; région d’Arkhangelsk – 65,78 % pour, 33,98 % contre ; Magadan – 62,03 % pour, 36,62 % contre. Il y a même une région qui a rejeté le projet constitutionnel à la majorité absolue. Il s’agit du district autonome de

[…]

Mikhaïl Rostovski

Lire l’article original

Source

Moskovski Komsomolets, un des rares gros tirages du pays, fleuron de la presse populaire, fait souvent dans le sensationnel. Outre les sujets légers ou scabreux, on y trouve parfois des informations pertinentes.
L’éventail des articles va

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire