lancement d’un essai clinique sur une solution injectable à l’arténusate, la région d’Analamanga reconfinée.


Après avoir mis au point le Covid-organics, Madagascar vient de franchir un nouveau palier dans sa recherche de la solution miracle contre le Coronavirus. Un essai clinique sur l’arténusate IV, un dérivé de l’artémisinine, issue à son tour de l’artemisia annua, ont démarré depuis le 1er juillet au nouveau Centre Médical Covid-19 (CMC) installé au village Voara Andohatapenaka, en présence du président Andry Rajoelina.
 
Selon la presse malgache, c’est ce village que 60 patients diagnostiqués positifs et présentant des symptômes bénins aideront, avec leur consentement à déterminer si l’antipaludéen l’arténusate est efficace contre le coronavirus. Un premier groupe de 20 patients recevra l’arténusate seule tandis qu’un second se verra traité avec un placebo. Le dernier tiers sera traité avec une solution injectable d’arténusate combinée à la Vitamine C.
 
Cet essai clinique qui s’étalera sur deux semaines devrait rendre son verdict à la mi-juillet. Des chercheurs mauriciens, thaïlandais et américains prennent part à cet essai clinique qui a eu l’approbation du comité d’éthique du Pan African Clinical Trials Registry (PATCR).
 
Madagascar multiplie les initiatives dans un contexte marqué par la propagation de la Covid-19. La Grande Ile est actuellement submergée à telle enseigne qu’il a été décidé au cours d’un Conseil des ministres tenu ce samedi 04 juillet, le confinement de la région d’Analamanga.
 
À compter de ce lundi 06 juillet, cette région qui se trouve dans la province d’Antananarivo sera coupée du reste du pays pendant au moins deux semaines. Cette mesure d’exception vise à circonscrire la flambée des cas dans cette région. Les cours y sont également suspendus pour la même durée. 

Madagascar a déclaré 2.941 cas positifs de coronavirus et a déploré 32 décès. Les rémissions sont chiffrées à 1.108…



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire