Cameroun: Des Camerounais doutent que Paul Biya soit encore au pouvoir


Des signataires d’une pétition accusent le président Paul Biya de ne plus être représentatif. Ils disent même croire à une vacance du pouvoir à Yaoundé. Interview

La pandémie de coronavirus qui touche aussi le Cameroun, a laissé lieu à une polémique sur la présence effective du président Paul Biya à la tête du pays. Le chef de l’Etat n’était pas visible sur une période de deux mois pratiquement depuis des audiences début mars. Ce qui a poussé des Camerounais de la diaspora à penser qu’il y a une vacance de pouvoir.

Cette thèse est soutenue par l’opposant Maurice Kamto qui s’est adressé en mai aux Camerounais laissant entendre que des manoeuvres étaient en cours pour une succession de « gré à gré » du président Paul Biya.

Une pétition a notamment été initiée et qui met en doute une audience du président camerounais avec l’ambassadeur français Christophe Guilhou en date du 16 avril 2020.

Franklin Nyamsi, professeur agrégé de philosophie dans l’académie de Rouen en Normandie en France et un des initiateurs de cette pétition, soutient que « depuis le début de la pandémie de Covid-19, et notamment son arrivée au Cameroun, il n’y a plus eu d’apparition publique incontestable du président Paul Biya ».

Pourtant, le chef de l’Etat camerounais a été montré plusieurs fois en avril puis en mai 2020, d’abord pour annoncer des mesures dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire, puis lors d’une audience avec l’Ambassadeur de France à Yaoundé Christophe Guilhou.

Pour Franklin Nyamsi, il y a « toutes les raisons de douter de l’authenticité des images » montrées au Camerounais.

Les pétitionnaires exigent le rappel de Christophe Guilhou qu’ils accusent de s’être ingéré dans les affaires internes du Cameroun, en prêtant main forte à une succession discrète au sommet de l’Etat.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire