Cameroun: Ouverture du ciel camerounais – Brussels Airlines autorisée


Le gouvernement vient d’accéder à la demande de la compagnie belge de reprendre ses vols pour deux mois, dès mercredi prochain.

La compagnie aérienne belge, Brussels Airlines desservira le Cameroun à un rythme de trois vols par semaine pour la période allant du 08 juillet au 31 août prochain. Ainsi en a décidé le gouvernement du Cameroun. Mais sous des conditions bien définies, notamment le respect d’un cadre horaire et le respect strict des directives gouvernementales en matière de transport aérien dans le contexte du covid-19.

Ainsi, de manière concrète, tous les vols autorisés de Brussels devront être exécutés dans la plage horaire comprise entre 6h et 23h, (heure locale). Les passagers devront présenter les résultats d’un test négatif au covid-19 datant de moins de trois jours à l’embarquement, porter obligatoirement un masque et respecter les mesures barrières pendant la prise en charge des passagers d’avant embarquement et au débarquement. Idem pour l’ensemble du personnel de la compagnie. Ces consignes ont été clairement données par l’Autorité civile aéronautique (CCAA), dans une correspondance adressée au top management du transporteur belge le 02 juillet dernier.

Dans cette lettre, le bras séculier de l’Etat en matière de gestion de l’aviation civile a également tenu à préciser le type de passagers que Brussels devra transporter. « Compte tenu du caractère limité dans le temps de ladite autorisation, lesdits vols ne concernent que l’embarquement des ressortissants camerounais et les étrangers résidents au Cameroun au départ de la Belgique», indique Paule Assoumou Koki, directeur général de la CCAA. Des conditions qui répondent aux exigences soulevées par différents acteurs de ce secteur, au cours d’une concertation, il y a quelques jours autour du ministre des Transports, Jean-Ernest Massena Ngalle Bibeha. Brussels Airlines est ainsi la deuxième compagnie, après Air France, autorisée à desservir le Cameroun, à travers des vols commerciaux depuis la fermeture des frontières aériennes le 17 mars dernier du fait de la pandémie du Covid-19.

Un tour effectué dans les aéroports internationaux de Yaoundé et de Douala avait permis de constater que les dispositions prises pour le bon déroulement de ces vols. « Nous avons restructuré l’infrastructure aéroportuaire. Avant la pandémie, la santé était un service de support. Mais avec la pandémie on est passé à un service primaire pratiquement. Des salles qui étaient des espaces d’embarquement uniquement sont devenues des salles de débarquement afin de procéder au dépistage des passagers», avait alors indiqué Emile Amougou Edzoa, directeur de l’Aéroport de Yaoundé-Nsimalen, au passage d’une équipe de CT.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire