que dit la publication Facebook qui a intrigué les enquêteurs de la DIC?


La Division des investigations criminelles (DIC) a mis la main sur un ancien agent de Coris Bank pour terrorisme présumé. Cheikh Dieng puisqu’il s’agit de lui, a été intercepté à Diboli, ville frontalière du Mali située dans la région de Kayes, alors qu’il se rendait clandestinement à Bamako.

Selon les informations de Libération, le sieur Dieng a justifié son séjour au Mali par la prospection du marché pour son projet de poissonnerie et d’achat de moutons pour la Tabaski. En outre, Cheikh Dieng qui a négocié son départ de Coris Bank à 15 millions CFA, a aussi expliqué à la police malienne qu’il voulait  en profiter pour rencontrer l’Imam Mahmoud Dicko du nom du leader du Mouvement du 05 juin qui veut faire partir Ibrahim Boubacar Keïta du pouvoir. 

Remis à l’antenne locale de la DST (Direction de la surveillance du territoire) à Kidira, Cheikh Dieng a été inculpé vendredi dernier pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et apologie du terrorisme. Sur sa page Facebook, le prévenu a posté un message qui a intrigué les enquêteurs, renseigne nos confrères de Libération. Mais que dit réellement ce message ?

Dans cette publication en date du 18 mai et lue à Dakaractu, Cheikh Dieng théorisait la mise en place de ce qu’il appelait « le lobby des musulmans ». « Salam chers frères et sœurs dans l’Islam, nous avons décidé de mettre en place le lobby des musulmans durant ces derniers jours du mois de ramadan. Nous invitons ceux qui sont intéressés à cotiser 1 franc CFA par nuit pour un total de 10 francs. La nuit pour le surplus vous sera communiquée in Shaa ALLAH. Le numéro sur lequel à envoyer la cotisation est la suivante : 778542….. Objectif : chercher l’agrément d’ALLAH lors de la nuit dont l’adoration équivaut à 1000 mois (LAYLATOUL QADR). PS : Pour nous le nombre n’est pas important, ni le montant, nous voulons juste demander la PROTECTION DIVINE contre les fléaux du moment (CORONAVIRUS et autres). Condition d’adhésion : AS HADOU AN LA ILAHA ILLALLAH WA ANNA MOUHAMMADAN RASSOULLOULLAH (SAW) », a-t-il posté mot pour mot.

En dehors de ce message intrigant, que dit réellement la page Facebook de l’ex agent de Coris Bank ? De ce que Dakaractu a survolé, il ressort que Cheikh Dieng est un homme tourné vers la religion. Très actif sur le réseau social, l’homme invite à un retour vers Dieu, en s’appuyant sur des versets méticuleusement choisis.

Une autre facette révélée par la page Facebook du prévenu, c’est son hostilité à la présence française en Afrique. Le 22 juin, une photo des tirailleurs sénégalais est tirée du titre « France, partez de l’Afrique ». La veille, Cheikh Dieng se rappelait Thiaroye 44 et déversait sa bile sur la France traitée de pire que la COVID-19. 

Mais cet activisme numérique suffit-il à confondre Cheikh Dieng ? Il va sans dire que l’instruction ne se focalisera pas uniquement sur son activité sur Facebook. Au cas échéant, la montagne risque d’accoucher d’une souris comme ça a été le cas avec Saër Kébé et Oousseynou Diop. Emprisonné pendant quatre ans pour apologie du terrorisme, l’ancien élève du lycée Demba Diop qui a comparu devant la chambre criminelle à formation spéciale, a finalement écopé de 3 mois avec sursis pour le crime de menace. L’apologie et l’acte de terrorisme n’ont été retenus par le juge. Ousseynou Diop qui a été jugé devant le tribunal correctionnel a lui aussi connu le même sort après trois ans de détention préventive.

Cependant, les choses peuvent être différentes pour Cheikh Dieng. Son séjour au Mali en période de Covid-19, alors que les frontières terrestres sont fermées peuvent compliquer son cas.

Dans tous les cas, les prochains jours nous édifieront sur les réelles intentions de cet homme sujet à des troubles psychiques, selon son entourage et un rapport médical versé dans le dossier. 



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire