Triomphe inattendu du Premier ministre sortant en Croatie



Contre toute attente, le Premier ministre sortant, Andrej Plenkovic, et son parti, l’Union démocratique croate (HDZ, conservateur), ont triomphé aux élections législatives du 5 juillet, remportant 66 sièges sur 151 au Parlement croate.

“Il régnera encore”, titre en une le quotidien 24sata, avec un dessin du Premier ministre victorieux en empereur romain, ses pieds posés sur le dos de Davor Bernardic, chef de l’opposition du centre gauche, Restart, qui n’a obtenu que 41 mandats.

Cette victoire écrasante permettra à Andrej Plenkovic de former facilement un nouveau gouvernement sans coalition embarrassante avec l’extrême droite du Mouvement patriotique (Domovinski pokret), arrivé, lui, en troisième position, avec 15 sièges. Pour avoir la majorité, il lui suffit de s’allier aux quelques petits partis ou aux partis des minorités nationales.

“Plenkovic pourrait gouverner sans coalition et sans opposition”, résume le tabloïd de Zagreb, en référence notamment à la débâcle des sociaux-démocrates de Restart, dont le chef vient d’annoncer sa démission.

Affaires de corruption

“Plenkovic a démontré que le HDZ gagne quand il se positionne au centre droit, il a réussi le recentrage contre une puissante fraction de la droite dure au sein de son parti”, affirme 24sata, en soulignant que “la bonne gestion de la pandémie de Covid-19 et le séisme qui a frappé la capitale croate le 22 mars ont détourné l’attention des électeurs des affaires de corruption qui entachent le HDZ”.

La coalition vert-rouge Mozemo (“Nous le pouvons”), formée à la veille des élections, a réservé une surprise de taille en remportant 7 sièges. Elle s’est fait connaître en menant la lutte contre le maire de Zagreb, Milan Bandic, soupçonné de corruption. Les législatives ont aussi permis le retour sur la scène politique du mouvement Most (conservateur), une coalition des élus de petites villes qui a obtenu 8 sièges.

Kika Curovic

Source

Misant sur une information rapide, vérifiable et critique, le tabloïd 24sata (“24 Heures”), fondé en 2005, s’est imposé très vite comme l’un des quotidiens croates les plus lus après Jutarnji list et Vecernji list. Avec 2 millions de visiteurs

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire