Archidiocèse de Ouagadougou : Dix-sept nouveaux prêtres pour servir Dieu dans l’humilité et le dévouement


Le samedi 4 juillet 2020, le cardinal Philippe Ouédraogo a ordonné 17 nouveaux prêtres à la Cathédrale Notre-Dame de l’immaculée conception de Ouagadougou. Parmi les nouveaux élus, on compte quatre prêtres diocésains, quatre religieux rédemptoristes, sept religieux camiliens, un frère capucin et un frère palotin.

Au cours de son homélie, le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, a laissé entendre que l’ordination sacerdotale de ces 17 jeunes est comme une nouvelle incarnation du Christ au cœur de notre humanité ; d’où la nécessité que les prêtres soient configurés au Christ. Ces prêtres sont établis pour être des pasteurs de l’Evangile. Et l’évangélisation se fait avant tout à travers le témoignage de la charité et le témoignage de la vérité.

Car « tout missionnaire n’est authentiquement missionnaire que s’il s’engage sur le chemin de la sainteté », a-t-il précisé. La sainteté n’est rien d’autre que la charité pleinement vécue, et les prêtres sont appelés à remodeler toute leur vie sur celle du Christ.


La consécration religieuse sacerdotale comporte trois conseils évangéliques, à savoir la chasteté, la pauvreté et l’obéissance. Ainsi, le président de la célébration, le cardinal Philippe Ouédraogo, a exhorté les nouveaux prêtres à vivre dignement ces conseils évangéliques aussi longtemps que durera leur ministère. Aussi, à la suite du Christ, le prêtre doit se faire « tout à tous », avec une attention particulière envers les tout-petits, les plus pauvres, les laissés-pour-compte, les victimes des injustices sociales.

Tout prêtre doit être un homme de dialogue, de tolérance et d’amour vrai.

Par ailleurs, le cardinal a rendu un vibrant hommage à tous les missionnaires présents en terre africaine, hommes et femmes, prêtres, religieux, religieuses, laïcs qui, par le don de leur personne à servir le corps sacré du Christ, ont donné à l’Afrique ce qu’ils possédaient de précieux, Jésus-Christ et son Evangile.


Pour finir son homélie, le cardinal a interpelé et invité tous les prêtres, diocésains et religieux, les membres de la société de vie apostolique, à travailler ensemble dans la simplicité, dans l’humilité et le dévouement désintéressé, pour construire le royaume de Dieu. Car, dit-il, « nul n’est propriétaire de la mission ; nous sommes tous des serviteurs inutiles selon l’expression de saint Paul, mais nécessaires d’une cause commune : la construction du royaume de Dieu ».

Tout en demandant à Dieu de donner à l’église de nombreux et saints prêtres, il a, par la même occasion, invité les fidèles chrétiens et toutes les personnes de bonne volonté à prier et à soutenir les nouveaux prêtres pour un ministère fécond.

Augustin Khan (Stagiaire)

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire