Afrique: Indices boursiers internationaux – Des évolutions contrastées observées en mai 2020


Au cours du mois de mai 2020, les prix du pétrole sur les marchés internationaux ont maintenu leur dynamique baissière, avec un repli de 66,7% en rythme annuel. Selon la Bceao qui donne l’information dans son « Bulletin mensuel des statistiques mai 2020 », les cours des principales matières premières exportées se sont également inscrits en baisse, dans leur ensemble.

La Bceao renseigne que les replis les plus significatifs sont observés au niveau de la noix de cajou (-41,2%), du coton (-19,0%), du caoutchouc (-17,6%) et du café (-9,2%). En revanche, l’indice des prix des produits alimentaires importés par les pays de l’Union a bondi de 34,1% sur un an, en rapport notamment avec les tensions observées sur les marchés du riz (+42,9%) et du blé (+10,8%).

«Les indices boursiers ont enregistré des évolutions contrastées, avec de fortes baisses, en glissement annuel de l’indice du FOOTSIE 100 (-15,2%) et celui du CAC 40 (-9,8%) contre des hausses pour le Nasdaq Composite (+27,1%) et le Standard&Poor’s 500 (+10,6%).

Sur le marché des changes, le Japon et les Etats-Unis ont vu leurs monnaies se déprécier respectivement de 1,6% et 0,1%, en rythme annuel, par rapport au franc CFA. Par contre, le yuan (+3,1%) et la livre sterling (+1,6%) se sont appréciés au cours de la période sous revue », lit-on dans le document.

Les Banques centrales des pays développés ont laissé inchangés leurs taux directeurs après les baisses réalisées au cours des mois précédents pour soutenir l’activité économique. Dans les économies émergentes, les autorités monétaires de l’Inde et de l’Afrique du Sud ont baissé leurs taux directeurs au cours du mois sous revue. Pour la Banque de Réserve de l’Inde, le taux est passé de 4,400% à 4,000%.

Concernant la Banque de réserve sud-africaine, le taux directeur s’est replié à 3,750% contre 4,250% en avril 2020.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire