Au Tchad, la Céni a dévoilé en détail les nouvelles dates des prochaines élections



Publié le :

Si la date de la présidentielle respecte le délai constitutionnel, les législatives et les communales connaissent un nouveau report. L’organe en charge des élections l’explique en raison de la pandémie de coronavirus.

Les nouvelles dates de la présidentielle et des législatives sont connues depuis la semaine dernière, mais les nombreux reports des législatives et communales en ont inquiété plus d’un. C’est pourquoi la Commission électorale nationale et indépendante (Céni) a convié la communauté internationale pour faire son annonce.

« J’invite la communauté des partenaires à apporter les appuis financiers et matériels complémentaires au gouvernement à l’organisation des différentes échéances électorales aux dates et dans l’ordre ci-après : les 10 et 11 avril 2021, premier tour de l’élection présidentielle, les 23 et 24 octobre 2021 les élections législatives, les 2 et 3 avril 2022 les élections communales », a détaillé Mahamat Kodi, le président de la Céni.

Inquiétude par rapport au fichier électoral

Cela fait plusieurs semaines que l’organe en charge des élections est sous la pression de la classe politique, inquiète face à l’inertie. Il a fallu des injonctions du chef de l’État pour que de nouvelles dates soient connues. Pour le président de la Céni, les préoccupations de toutes les parties ont été prises en compte.

Un détail technique important reste cependant à régler. Le Tchad a changé d’opérateur pour les listes électorales. Or le fichier électoral qui sera révisé à partir du 1er octobre a été paramétré par une société qui a perdu le marché du recensement électoral et qui risque de ne pas coopérer.

À écouter aussi : Tchad : « La prorogation des mandats des députés a été votée à l’unanimité »

À écouter aussi : Tchad : « On ne peut pas renvoyer aux calendes grecques les législatives »



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire