Cameroun: Coopération – L’ambassadeur d’Israël à l’IAI-Cameroun


S.E Isi Yanouka s’est dit satisfait de l’offre de formation et des multiples projets sociaux portés par l’Institut africain d’informatique

L’ambassadeur d’Israël au Cameroun a été reçu avec les honneurs dus à son rang hier à l’Institut africain d’informatique, Centre d’excellence technologique Paul Biya. S.E Isi Yanouka qui y arrivait pour la première fois, est allé toucher du doigt ce qui se fait dans cet établissement de l’enseignement supérieur, question de voir comment les deux entités peuvent nouer une collaboration.

Comme c’est généralement le cas lors de telles visites de travail, l’IAI- Cameroun a présenté ses offres de formation mais aussi qu’il fait dans le domaine social. Les applications développées par les étudiants n’ont pas été oubliées. Dans cette mouvance, l’hôte de l’IAI-Cameroun a appris que plus de 5000 ingénieurs informaticiens ont déjà été formés par l’établissement à travers le pays. 1500 sont actuellement en apprentissage, dans le strict respect des mesures barrières, en ces temps de Covid-19.

S’agissant du volet social, l’institut s’est illustré à travers deux programmes. L’opération 100 000 femmes à l’horizon 2012, qui a dépassé les espérances. Et celui dénommé un Million de jeunes, enfants et de femmes pour l’émergence à l’horizon 2035 (Mijef 2035). Programme qui a aussi déjà montré les rouages de l’informatique à plus de 200 000 personnes.

Des états de service qui n’ont pas laissé le diplomate israélien indifférent. S.E Isi Yanouka a dit être impressionné par le travail abattu par l’IAI-Cameroun et a affirmé être disposé à collaborer avec cet institut. Ce partenariat si jamais il est engagé ne sera pas le premier entre IAI-Cameroun et ce pays. L’Institut a déjà bénéficié de l’expertise de la société israélienne Blue Power, pour l’installation de l’énergie solaire dans une école de sourd-muet à Nkolmebanga, dans la région du Centre.

Pour Armand Claude Abanda, représentant résident de l’IAI-Cameroun, une collaboration avec l’ambassade d’Israël viendra consolider leur savoir-faire Il y aura ainsi possibilité de transfert de compétences et de mobilité des étudiants .



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire