Angola: La ministre des Finances encourage les partenariats multilatéraux


Luanda — La ministre des Finances, Vera Daves, a jugé « fructueux » le partenariat établi entre l’Angola et les institutions multilatérales et bilatérales, dans le cadre des réformes en cours dans le pays pour attirer les investissements privés.

Dans une note, le ministère des Finances rappelle que Vera Daves est intervenue mercredi, par visioconférence, lors de la réunion ministérielle de haut niveau, à l’initiative du Forum de Paris et de la présidence saoudienne du G-20.

« Nous en profitons pour accélérer notre programme de réformes, afin de promouvoir un meilleur environnement des affaires », souligne la note citant la titulaire des Finances.

Selon la ministre, la crise est également une opportunité qui sert à l’Angola pour accélérer les transformations nécessaires à la croissance des investissements privés et des initiatives d’allégement de la dette.

Dans son discours, la gouvernante a souligné les initiatives de l’Exécutif angolais pour faire face aux chocs provoqués par le Covid-19.

«Nous avons pris des mesures rapides pour ralentir la propagation du virus. Ce qui nous a donné le temps de nous préparer », a expliqué la ministre.

La réunion s’est déroulée sous le thème «Faire face à la crise du Covid-19: rétablir des flux durables de capital et un financement solides».

Parmi les participants figuraient plusieurs ministres des Finances, des gouverneurs de banques centrales, ainsi que de hauts responsables de l’économie et des finances, en particulier des pays du G20.

Au nom de l’Angola, Vera Daves a participé au panel d’ouverture de la conférence aux côtés de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, et du président de la Banque mondiale, David Malpass.

La ministre des Finances a également participé au panel sur «Le financement durable du développement de l’Afrique».

L’Angola a rejoint l’initiative du G20 de suspension temporairement du service de la dette et, parallèlement, a développe d’autres approches avec les créanciers qui génèrent des économies qui devraient mettre l’Angola en meilleure position de promouvoir le développement économique et la diversification à moyen et long termes.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire