Cameroun: Chracerh – André Mama Fouda à pied d’œuvre


La deuxième session extraordinaire du conseil d’administration du CHRACERH s’est tenue hier au siège de la formation hospitalière sous la conduite de son nouveau président.

Jeudi, 25 juin 2020 a véritablement marqué le début de l’ère André Mama Fouda au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine Paul et Chantal Biya (Chracerh). Le nouveau président du conseil d’administration, nommé le 27 mai par décret présidentiel et installé dans ses fonctions le 10 juin dernier, a formellement pris langue avec les administrateurs hier. « Ce conseil extraordinaire avait pour objectif de permettre au nouveau président du conseil d’administration de prendre connaissance du Chracerh, du conseil d’administration, des membres qu’il ne connaissait pas. Donc, il était important qu’il voie à peu près tous les problèmes qui sont pendants, les règle avant le prochain conseil des comptes qui va avoir lieu certainement dans un mois et demi », a expliqué l’administrateur directeur général, Pr Jean Marie Kasia, au terme des travaux.

Au menu de cette session donc, la présentation du Chracerh : les ressources humaines (conseil d’administration, direction générale, personnel médical et paramédical, personnel administratif et financier, commission interne de passation des marchés publics), l’organisation et le fonctionnement (les textes organiques dont les décrets, le cadre organique, l’organigramme ; les partenaires locaux et internationaux). La situation actuelle du Chracerh a constitué le nœud essentiel des travaux.

Avec notamment la présentation de ses activités et l’évaluation de ses capacités. Occasion d’aborder les différents problèmes auxquels l’institution fait face. Au rang de ceux-ci, des problèmes de structure dont la maintenance du bâtiment et des équipements, de personnel et de subvention. « Il faut aller remuer ces problèmes de subvention pour que le Chracerh puisse obtenir quelque chose de conséquent lui permettant de travailler normalement », a avoué l’Adg.

Les ambitions de développement de la formation sanitaire n’ont pas été laissées de côté. André Mama Fouda trouve en effet en projet, le chantier d’extension de l’hôpital. « C’est un projet qui a été décidé lors du dernier conseil d’administration. Et cette extension va abriter beaucoup d’autres unités en passant par la cancérologie, l’acquisition de nouveaux matériels de radiologie, scanner et autres qui permettront la meilleure réalisation des objectifs qui nous ont été assignés », a soutenu le Pr. Kasia.

D’autre part, tous les points des nouveaux décrets signés par le président de la République par rapport aux établissements publics et relatifs à la rémunération, aux avantages payés au président du conseil d’administration, aux membres, ont été passés en revue pour l’adoption par tous. Une des innovations est la création d’un groupe d’experts permanents qui devraient présider aux destinées du Chracerh en matière de formation et de pérennisation des activités. « Je crois qu’il y a une résolution qui va être signée par le président du conseil d’administration dans ce sens pour permettre à ce que certains professeurs, experts camerounais et étrangers, puissent bénéficier de cette qualité pour favoriser la continuation du travail au Chracerh. Et de pérenniser ainsi les activités et les maintenir à un niveau optimal », a conclu l’administrateur directeur général face à la presse.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire