Cameroun: Point de presse du 09 Juillet 2020 – Déclaration liminaire du Président, Médiateur Universel


L’actualité nationale de la semaine qui s’achève, reste dominée par plusieurs dossiers importants les uns plus que les autres, qui captivent l’opinion à la dimension des nombreuses attentes, espoirs, jugements, promesses, propositions et réflexions.

Dans cet ordre,

1 – La Pandémie du COVID 19 : Le MPDR note que le Gouvernement de la République a engagé des dispositions pratiques au-delà des attentes, pour prendre effectivement en charge tous les malades et conduire des tests à grande échelle. Il y a tout lieu d’en être fier. Par ailleurs le niveau de nouveaux cas est très en dessous du cataclysme que prévoyaient certains. Enfin, nous nous félicitons de la prolongation de l’âge de la retraite pour le personnel de la santé, en souhaitant que le Gouvernement examine avec attention, l’éventualité de l’extension du bénéfice d’une telle mesure aux autres agents de la fonction publique

2 – La tenue des sessions des deux chambres du parlement : Le MPDR suit avec une attention particulière, les travaux qui se déroulent dans la sérénité, avec l’adoption de plusieurs lois inscrites à l’ordre du jour. Les questions financières relativement aux ajustements budgétaires suite aux dégâts causés à notre économie par le COVID 19, ont été notamment abordés et validés. Nous ferons une appréciation complète et analytique à la clôture des sessions. Mais déjà, il y a lieu de saluer les avancées sur la question de la nationalité. Nous ne manquons pas de souhaiter plus de transparence dans l’initiation et l’élaboration des projets de loi.

3 – La sécurité dans la capitale et les menaces consécutives à trois explosions d’engins rudimentaires. Le MPDR invite la population à ne céder ni à la panique, ni aux clairons de dramatisation. Nous faisons confiance aux forces de défense et de sécurité qui ont démontré leurs capacités, leur promptitude et leur professionnalisme à maintes occasions, pour continuer à garantir la sécurité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire. Nous invitons particulièrement tous et chacun, à contribuer par un comportement responsable, à assister les enquêteurs dans le travail de traçage des sources et des auteurs des actes décriés. Toutefois, nous réaffirmons que le dialogue et la réconciliation demeurent les meilleurs antidotes pour nous éviter des actes de désespérés ou de mécontents chroniques.

4 – L’éventuelle initiation d’un dialogue entre le gouvernement et les compatriotes insurgés des deux régions anglophones : Le MPDR encourage tout ce qui peut valablement, honnêtement et sérieusement aller dans ce sens, à condition qu’un certain nombre de conditions soient réunies pour un travail effectivement sérieux, à l’instar de la prédisposition concrète de toutes les parties à une sortie de crise. A ce propos, le MPDR rappelle que c’est au Cameroun, avec des Camerounais, entre les Camerounais et pour les Camerounais, que le dialogue devrait être engagé, conduit et conclu positivement. Le MPDR encourage toutes les parties à faire donc preuve de bonne foi, de même qu’il souhaite que des commentaires tendancieux ne viennent pas continuer à nourrir des haines, des fractures et des perditions radicalisant.

5 – Sur l’instabilité dans un des plus grands groupes de presse du pays : Le MPDR encourage les dirigeants de ce groupe de presse à faire preuve de sagesse pour gérer les conflits internes qu’il connaît comme d’ailleurs toute entreprise en pleine croissance, et recommande aux tiers de s’abstenir de moqueries, de commérages, de dénigrements et de discours méchants relativement à cette situation malheureuse, ou aux déboires de son patron. La vie des personnes morales tout comme celle des personnes physiques, n’échappe pas à ces moments difficiles qui soumettent les intelligences, les planifications, les ambitions, les projets les rêves et les acquis à très rude épreuves.

6 – La Convocation du Conseil supérieur de la Magistrature : Le MPDR se félicité de la convocation de cette importante instance placée sous l’autorité directe, précieuse et suprême du président de la République, en souhaitant des sanctions effectives contre les indélicats.

7 – Sur les efforts du Mouvement en vue de rallier tous les compatriotes à la démarche paisible, humble et salutaire du dialogue et de la réconciliation. Le MPDR rassure l’opinion nationale et internationale, sur l’excellente disposition de nos compatriotes, à porter effectivement le message, et à en faire le repas, la récitation, la préoccupation et la pensée du matin, de midi et du soir. Après la visite des sommités administratives et traditionnelles des trois premières régions, nous sommes plus que jamais encouragés et motivés pour continuer le boulot. Un seul et même constat a été fait partout : Tous les Camerounais sans distinction de région, d’ethnie et de religion, rejettent et condamnent le tribalisme, le sectarisme, le discours marginalisant et la surenchère politique.

En tout état de cause, notre profession de foi demeure que « Le temps des villages est terminé, c’est dorénavant le temps du Cameroun. Et notre manifeste éternel demeure, que nous n’avons qu’un seul pays, et nous devons l’aimer, le préserver, le construire et y vivre paisiblement dans la fraternité, la concorde, l’amour et la solidarité face aux épreuves.

Au chapitre international, le MPDR présente ses condoléances les plus attristées au peuple frère de Côte d’Ivoire, et lui exprime sa profonde compassion ainsi que sa solidarité agissante après le décès brusque de son Premier Ministre, Monsieur Amadou Gon Coulibaly./.

Yaoundé, le 09 Juillet 2020



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire