Guinée : L’APIP au chevet des micro-entreprises et PME agricoles… | Africa Guinee


CONAKRY- Afin des relancer le plan d’affaires des entreprises agricoles de Guinée impactées par l’épidémie de Coronavirus, l’agence de promotion des investissements privés (APIP), en collaboration avec le projet de développement agricole intégré de Guinée (PDAIG), a procédé, ce vendredi 10 juillet à Conakry, au lancement de la compétition du projet d’appui aux entrepreneurs dans le secteur agricole, a constaté Afriacguinee.com.

Cette compétition, dont la date limite d’envoi des dossiers est le 22 juillet 2020, est parrainée par l’APIP et le PDAIG. La compétition vise à accompagner techniquement et financièrement le plan de relance économique en faveur des micro-entreprises et PME agricoles impactées par le coronavirus. Outre les ministres de l’Agriculture et des investissements et des partenariats publics-privés, le lancement de cette activité a connu la présence des responsables de l’APIP et du PDAIG.

Dans son discours de circonstance, la ministre guinéenne de l’Agriculture outre l’appui de l’agence de la promotion des investissements privés dans ce secteur d’activité, a magnifié le support incommensurable de la Banque mondiale qui accompagne ce secteur de développement.

‘’ Cette compétition a pour objectif le financement de 100 plans d’affaires de relance des micros, petites et moyennes entreprises sur les chaînes de valeur agricoles, la création ou le maintien d’au moins 500 emplois indirects de femmes et de jeunes en milieu rural. Cette intervention d’urgence offre l’opportunité d’ouvrir le financement à toutes les filières agricoles, avec un accent particulier sur les filières des produits frais notamment la pomme de terre, les fruits et légumes’’ a mentionné la ministre de l’Agriculture madame Mariam Camara, qui a lancé cette compétition.

Abondant dans le même sens, le ministre en charge des investissements et des partenariats publics-privés, Gabriel Curtis, a indiqué que l’occasion est opportune pour magnifier les efforts d’accompagnement de la Banque Mondiale, en faveur de la Guinée dans biens de domaines notamment celui  agricole.

‘’Je salue le rôle de la Banque Mondiale qui, à l’instar d’autres partenaires techniques et financiers, soutient depuis des décennies les efforts du gouvernement dans sa politique de renforcement et d’autonomisation des acteurs du secteur agricole. Le projet de développement agricole intégré de Guinée (PDAIG), en est une illustration éloquente’’ a souligné Gabriel Curtis, ministre en charge des investissements et des partenariats publics-privés.

Dans son intervention, le directeur général de l’agence de promotion des investissements privés (APIP), Namory Camara, a réitéré l’engagement de son entité à appuyer et à structurer les entreprises qui seront sélectionnées et qui ont besoin d’accompagnement.

« Le secteur agricole est l’un de nos secteurs prioritaires. C’est le secteur dont le président Alpha Condé fait autant de promotion. Nous avons les potentialités, notre rôle est aussi de participer à la formalisation des entreprises. Pour ma part, je voudrais prendre l’engagement devant le PDAIG et la ministre de l’agriculture, que nous ne ménagerons aucun effort pour appuyer et à structurer les entreprises qui seront sélectionnées et qui ont besoin d’accompagnement’’, a promis le directeur général de l’APIP.

Aux dires de Namory Camara, dans le cadre de ce projet d’appui, il ne s’agit pas tout simplement de créer des entreprises mais il faut aussi les guider.

‘’Dans le cadre de ce projet, nous prenons l’engagement que ces entreprises qui vont passer  bénéficieront de notre accompagnement technique. Très souvent le problème n’est pas le financement  ou l’accès à l’argent mais il faut avoir des projets bancables. C’est là où nous allons travailler très sérieusement avec le PDAIG et nos partenaires. C’est une chose que nous avons fait l’année dernière’’ a ajouté Namory Camara, DG de l’APIP.

Pour sa part, Ibrahima Sambégou Gassama, coordinateur du projet de développement agricole intégré de Guinée a indiqué tout d’abord que l’objectif du développement que s’est assigné ce projet est d’accroitre la productivité agricole au niveau des exploitations et de promouvoir une plus grande participation des producteurs et d’autres dans les chaines de valeur sélectionnées dans les zones du projet.

‘’ Nous avons pour mission d’aider les entreprises à avoir des Business- plan à avoir également des documents juridiques des formalisations des RCCM avec l’accompagnement de l’APIP pour qu’ils puissent aspirer à avoir accès aux financements à travers des structures de financement classiques comme les banques et les réseaux de finances. Donc c’est l’ensemble de ces contraintes qui constituent les raisons fondamentales de la mise en œuvre de ce projet’’ a développé le coordinateur du projet de développement agricole intégré de Guinée.

A noter que 7 millions de dollars US de financement, sont prévus par la Banque Mondiale, en faveur des business-plans, dans le volet “Amélioration et l’accès aux marchés”.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire