Attaque contre le convoi du président Mathias TANKOANO : Le Conseil supérieur de la communication revient sur les faits


Dans un communiqué publié ce lundi 13 juillet 2020, le Conseil supérieur de la communication revient sur l’attaque terroriste ont a été victime le président de l’institution, Mathias Tankoano, dans la journée du dimanche 12 juillet 2020 alors qu’il revenait de Tambaga, son village natal. . Il rassure par ailleurs que le président du CSC est sorti sain et sauf de l’attaque.

Dimanche 12 juillet 2020, aux environs de 15 heures, le président du Conseil supérieur de la communication (CSC) et les membres du convoi qui l’accompagnait ont été l’objet d’une attaque terroriste entre Kantchari et Boudiéri, à environ 400 km de Ouagadougou.

En effet, de retour de Tambaga son village natal où il était allé pour une visite aux parents, Mathias TANKOANO, escorté par trois véhicules et six motos de l’Armée transportant quatre policiers et une dizaine de militaires, a été victime d’une embuscade. Outre le président TANKOANO et son conducteur Halidou OUEDRAOGO, y avaient pris place dans le véhicule l’abbé Jacob LOMPO et son élément de Sécurité, Abdoulaye TAMBOURA. Tout laisse à croire que l’escorte est tombée dans un guet apens savamment préparé, puisqu’après le passage de trois motos et d’un véhicule celui du président TANKOANO a sauté sur un engin explosif. S’en est suivi un échange de coups de feu d’une trentaine de minutes.

C’est le lieu de dire merci au bon Dieu et aux éléments des Forces de défense et de sécurité qui ont été à la hauteur de la situation pour mettre en déroute cette bande de terroristes. Ce n’est que le lendemain, vers 10 h 30, qu’il a atterri à bord d’un hélicoptère de l’Armée à Fada N’Gourma. Accueilli par le président de la Commission nationale des droits humains, Kalifa Rodrigue NAMOANO, le Gouverneur de l’Est, Prosper Toussaint Seydou SANOU, le ministre de la Culture et du Tourisme, Abdoul Karim SANGO, la ministre déléguée à la Cohésion nationale, Madjara SANON, des conseillers Victor SANOU, Séraphine Eugénie YAMEOGO et Séni DABO et des corps constitués de Fada N’Gourma, il s’est rendu au Conseil régional de Fada où l’attendait le représentant-résident du PNUD, Mathieu CIOLA, pour présider le lancement des activités du CSC sur les élections à l’Est. Ils se sont déportés par la suite à l’ENEP pour présider l’ouverture des journées communales du dialogue intercommunautaire de Fada.

Le président TANKOANO a reçu des milliers d’appels et de messages auxquels il ne pourrait répondre individuellement. C’est le lieu pour dire en son nom merci, merci, merci.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Le directeur de cabinet

Boureima DIALLO





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire