Cameroun: Note d’Information Générale sur le cas de la jeune maman NZE BIKA Christelle, gravement malade


Le jeudi 09 Juillet 2020, était apparue dans les réseaux sociaux, l’information selon laquelle, une jeune dame nommée NZE BIKA Christelle, âgée de 22 ans et mère de deux fillettes de 2 et 4ans, était gravement malade et abandonnée à elle-même au pavillon Le Riche, chambre 4 à l’hôpital Central de Yaoundé.

L’information était accompagnée des images terribles et insoutenables présentant des plaies ouvertes en quasi putréfaction.

Rendu à l’Hôpital Central de Yaoundé ce matin, muni d’un bon de prise en charge des trois pharmacies de la capitale où je dispose de comptes personnels pour venir en aide à de tels cas, avec en plus une enveloppe de soutien, la jeune dame était introuvable.

En effet le personnel m’a informé que Christelle a été récupérée et emmenée par des sœurs d’une Congrégation religieuse qui ont été sensibles à son cas. On parle de sœurs BLANCHES.

En conséquence, l’enveloppe a été partagée entre d’autres cas trouvés sur place et nécessitant de l’aide.

La présente note vise à prévenir toute autre bonne âme qui aurait été sensible, à ne plus faire le déplacement pour cette cause.

Je profite néanmoins pour inviter une fois de plus, tous les acteurs qui se présentent comme des promoteurs des droits de l’Homme et de la dignité humaine, à apprendre à se mobiliser pour des situations concrètes sur le terrain qui nécessitent notre solidarité et notre compassion.

Si ces sœurs missionnaires n’étaient pas passées, la malade serait toujours en place et sans assistance, pendant que les gens cherchent le pouvoir d’en haut à toute vitesse et pourfendent le colonialisme sans consistance.

Voilà qui nous rappelle le cas de Laure Kamdem, laquelle au lieu de recevoir des aides reçoit plutôt des menaces de mort pour avoir osé faire connaître son cas par l’opinion publique, et surtout pour avoir osé mettre en cause un puissant employeur qui tient la plupart des grands médias à la gorge avec les milliards de la publicité qu’il leur déverse./.

Le Président de la Commission

Médiateur Universel



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire