Ce 14 juillet, l’attraction ne sera pas la parade mais l’interview de Macron



La fête nationale édition 2020 ne ressemblera à aucune autre. Si la presse internationale fait état de la limitation des festivités, coronavirus oblige, elle relève la dimension éminemment politique de l’événement : la véritable attraction de la journée sera l’interview accordée par Emmanuel Macron.

“C’est un grand jour de l’histoire de France, celui où les Parisiens ont pris d’assaut la forteresse de la Bastille, coup d’envoi de la Révolution. Un moment qui est à l’origine d’une culture de la désobéissance civile et qui est habituellement fêté avec des feux d’artifice et des défilés”, explique le site de CNN. La chaîne américaine souligne par ces mots la place centrale occupée par le 14 Juillet dans l’imaginaire collectif des Français.

Cette année pourtant, les festivités n’auront pas leur faste habituel : le défilé et les feux d’artifice sont soumis aux restrictions dues à la pandémie. Exit donc la parade sur les Champs-Élysées des quelque 4 000 soldats, policiers et pompiers. “Au lieu de cela, une cérémonie modeste sera organisée place de la Concorde, où s’achève d’ordinaire le défilé”, écrit le Daily Telegraph qui, pour l’occasion, retrace les origines et l’histoire de “l’une des révolutions les plus réussies de l’histoire”.

Beaucoup de villes ont choisi d’annuler leur feu d’artifice, mais celui de la tour Eiffel sera maintenu… sans public. La rubrique musicale de la RTBF mentionne également le maintien du traditionnel concert sur le Champ-de-Mars. “[Il] réunira au pied de la tour

[…]





A lire aussi

Laisser un commentaire