Cameroun: Cabale contre Eloundou Essomba pour un complexe scolaire construit par sa femme et des partenaires


Lundi dernier, un quotidien paraissant à Yaoundé la capitale politique du Cameroun, a publié des informations selon lesquelles, le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, a offert à son épouse, un complexe scolaire d’une valeur de trois milliards francs CFA. Toute enquête faite, il ressort que l’infrastructure en question, la « Fondation Révélation Ste Thérèse » de Beyala Joséphine Thérèse Babette epse Eloundou Essomba, est en grande partie, le fruit d’une intense diplomatie humanitaire, avec des ONG suisse et belge, et auxquelles il faut associer des entreprises locales dont certaines lui ont offert gratuitement des matériaux de construction, et d’autres, à des prix préférentiels, dans leur cadre de leur responsabilité sociétale.

Le complexe scolaire de Thérèse Eloundou Essomba cité par notre confrère, se trouve sur la route de Yaoundé – Mfou, dans la région du Centre Cameroun. De nos investigations, nous apprenons que la Fondation Révélation Ste Thérèse, a bénéficié de l’appui capital des ONG suisse et belge, dont  » Action Puits pour tous les Peuples ». Il s’agit d’une ONG européenne qui agit au Cameroun depuis de longues années, même si ce n’est qu’en 2019, qu’elle a été reconnue comme ONG. Aussi, pour sa construction, la Fondation Révélation Ste Thérèse, a-t-elle bénéficié de nombreux matériels venus de la Suisse et de la Belgique. Le complexe scolaire qui est dans un cadre très décent et sécurisé, a bénéficié de la main d’oeuvre européenne, à l’instar de magnifiques installations électriques faites gratuitement, par des techniciens italiens. D’importants matériaux et matériels acheminés au Cameroun, par conteneurs.

Au niveau local, nos enquêtes révèlent que la Société des granulats du Cameroun ( Gracam ), a gratuitement offert tout le gravier nécessaire à la construction de la Fondation Révélation Ste Thérèse, tandis que Prometal et Cimaf ( Cimencam ), ont respectivement offert le fer et le ciment, à un prix préférentiel. A ces entreprises, il faut ajouter plusieurs autres qui sont intervenues à plusieurs niveaux de contribution. D’où le joyau architectural qui se dresse fièrement sur la route de Yaoundé – Mfou, à cinq kilomètres du carrefour Awae, au village Nkongoa, dans le département de la Mefou et Afamba, région du Centre. Bien plus – et non des moins importants – le terrain sur lequel est bâtie la Fondation Révélation Ste Thérèse, est une propriété familiale. Il s’agit du village de Thérèse Eloundou Essomba. Une preuve supplémentaire de ce que l’oeuvre somme toute humanitaire de l’épouse du ministre Gaston Eloundou Essomba, a bénéficié de l’appui capital des ONG européennes, ainsi des entreprises industrielles opérant au Cameroun. Cela est étayé par le droit de regard des Européens, dans la gestion de la Fondation, ainsi que par la présence régulière de plusieurs coopérants, lesquels viennent dispenser des enseignements.

Selon des informations obtenues par Camer.be, c’est le projet accrocheur de Thérèse Eloundou Essomba de former les jeunes Camerounais aux métiers techniques et professionnels en vue de contribuer à la lutte contre l’immigration clandestine qui, lui avait valu les faveurs des ONG européennes. Bien plus, cette chevalière de humanitaire, avait pensé à la formation technique et professionnelle des Camerounais, à l’aune des projets structurants du Cameroun, et de sa marche vers l’Emergence fixée par Paul Biya le chef de l’État. La Fondation Révélation Ste Thérèse comporte certes un cycle maternel et primaire ( site de Zaloum – La Fraternité de Zaloum – plus proche de la ville de Mfou, et qui accueille des enfants en détresse – des orphelins en réalité ), un cycle général, mais avec un fort accent sur l’enseignement technique et professionnel.

Il y a d’ailleurs plusieurs mois, l’ambassadeur de Suisse au Cameroun, était en visite à la Fondation Révélation Ste Thérèse de Nkongoa, histoire de se rendre compte de l’usage à bon escient des divers appuis apportés par l’ONG  » Action Puits pour tous les Peuples », pour l’érection de la Fondation Révélation Ste Thérèse. Votre journal au cours des investigations, a pu obtenir l’extrait audiovisuel ( que nous vous proposons de suivre au milieu de cet article ) du JT de 20 heures 30 de la Crtv, le média audiovisuel gouvernemental camerounais, sur la visite de l’ambassadeur de Suisse au Cameroun, au siège de la Fondation Révélation Ste Thérèse. Une preuve de plus que les ONG du pays du diplomate helvétique, ont beaucoup contribué à la construction de la Fondation de l’épouse du ministre Gaston Eloundou Essomba. Mieux encore, nous nous faisons dire que n’eût été la pandémie du Coronavirus intervenue depuis mars, avec des interdictions de vols, la coopération serait déjà plus intense encore, entre les ONG européennes, les coopérants, et la Fondation Révélation Ste Thérèse. Un accord de partenariat, devrait d’ailleurs être conclu entre la Fondation Révélation Ste Thérèse, et le Collège Technique d’Anvers ( Belgique).

Au vu des éléments pertinents fournis et obtenus de nos minutieuses investigations, il coule de source qu’une odieuse et grossière cabale médiatique, est mise en marche par un groupe de médias de Yaoundé contre Gaston Eloundou Essomba, et ce, depuis l’éviction de Basile Atangana Kouna comme ministre de l’Eau et de l’Energie le 02 mars 2018, et son remplacement par Gaston Eloundou Essomba, l’alors directeur général de la Société camerounaise des dépôts pétroliers ( Scdp). Nos enquêtes révèlent donc sans appel que le fake news sur un complexe scolaire offert à raison de trois milliards francs CFA par Gaston Eloundou Essomba à son épouse, est une honteuse et ubuesque calomnie qui, ne tire ses fondements que dans la haine de ceux qui ( et à tort) pensent que c’est Gaston Eloundou Essomba le ministre de l’Eau et de l’Energie ( qui ne s’ennuyait pourtant pas à son poste de DG de la Scdp à Douala), l’auteur de la déchéance de Basile Atangana Kouna qui tel un vulgaire citoyen, s’était distingué par une malheureuse tentative de se soustraire à justice camerounaise, en regagnant clandestinement le Nigeria, suite aux accusations de malversations financières à son encontre, en sa qualité d’ancien directeur général de Camwater. Le même groupe de médias, ne se fait pas prier pour, noicir le ministre Gaston Eloundou Essomba, chaque fois qu’il a mené une action d’éclat dans le cadre de ses fonctions, notamment dans le cadre de l’amélioration de l’offre de l’eau et de l’énergie, aux ménages camerounais.

Autre chose, comment ( sauf s’il n’est pas normal ), le ministre Gaston Eloundou Essomba, peut- il investir trois milliards francs CFA ( quand bien même il les aurait), sur un complexe scolaire, quand on sait qu’il existe des investissements plus rentables comme les hôtels et les auberges, et qu’avec trois milliards francs CFA, on peut se tailler une excellente place dans ce secteur ?

Il nous a semblé utile d’enquêter, afin de comprendre la récurrence des articles à charge d’un groupe de médias particulier, depuis que Monsieur Eloundou Essomba est ministre de l’Eau et de l’Energie.

Halte à cette indécente cabale médiatique contre Monsieur Eloundou Essomba : ce n’est pas lui qui avait demis Basile Atangana Kouna de ses fonctions de ministre, ni ordonné de commettre des détournements de deniers publics, en tant que DG de la Camwater, encore moins de lui avoir demandé de se comporter en délinquant, en essayant de se soustraire à la justice de son pays, par immigration clandestine vers le Nigeria, avant d’être rattrapé par les services de sécurité des deux pays voisins. Ce n’est pas Gaston Eloundou Essomba qui forme le gouvernement au Cameroun. A ce titre, il n’est ni à l’origine de la nomination de Basile Atangana Kouna comme ministre de l’Eau et de l’Energie le 09 décembre 2011 ni de son éviction le 02 mars 2018.

Pour ce qui est de la Fondation Révélation Ste Thérèse de l’épouse du ministre Gaston Eloundou Essomba, ce dernier n’y est pour rien: avec documents à l’appui, nous avons pu nous rendre à l’évidence que cette humanitaire au coeur d’agneau, a eu la bénédiction d’élaborer un projet social convaincant et bien ficelé, lequel a rencontré la totale adhésion des ONG européennes, ainsi que de plusieurs entreprises basées au Cameroun, lesquelles lui ont offert pour certaines, des matériaux de construction gratuitement, et pour d’autres, à prix cadeau, comme dirait quelqu’un.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire