Blocus total sur la RN1 Kindia-Conakry: le calvaire des voyageurs à Yombokouré… | Africa Guinee


LINSAN-La circulation routière est  bloquée entre Conakry et Kindia depuis deux (2) jours. Le blocus sur cette route nationale (N°1) se situe sur les hauteurs de Yombokouré, une colline proche de la sous-préfecture de Linsan. Certains voyageurs ont passé plus de 24heures entre Conakry-Kindia, une distance de moins de 150 kilomètres. 

Selon les témoignages de certains voyageurs, l’embouteille couvre tout le long de la colline et va au-delà même  de Linsan. D’après les explications, ce sont les gros porteurs qui sont à l’origine de ce blocus. A cela s’ajoute l’indiscipline de certains chauffeurs.  

« Nous sommes arrivés ici depuis mercredi 15 juillet 2020 à 8h du matin. Jusqu’à présent nous sommes bloqués ici. Nous nous trouvons en bas de la colline en provenance de Conakry, nous n’avons même pas commencé la montagne d’abord. Ça ne bouge pas tout est bloqué dans les deux sens », a témoigné monsieur Baldé.

Cet autre voyageur ajoute : « Nous, nous sommes arrivés à Yombokouré ici avant-hier à 15h et jusqu’à présent nous sommes arrêtés. Ce sont des camions qui ont bloqué le passage. Avec la boue, les camions ne peuvent pas monter cette montagne parce qu’ils sont chargés. La route est à la fois glissante et dégradée. Et ce qui est grave encore, il n’y pas de déviation », se plaint ce voyageur.

« Il y a deux gros bouchons entre Conakry-Kindia. Le premier c’est entre le pont KK et Kouriah, le second se trouve dans les hauteurs de Yombokouré. La route est exécrable et les chauffeurs sont indisciplinés. J’ai fait plus de 24 h entre Conakry et Linsan », fustige un citoyen en partance pour l’intérieur du pays.

Interpellé par rapport à cette situation, le ministère des travaux publics rassure qu’ils sont à pied d’œuvre pour régler la circulation. Selon notre interlocuteur, ce blocus est provoqué par un camion qui serait tombé en panne au beau milieu de la route.

 « Nous sommes en train de voir comment déployer la sécurité et aider les citoyens à trouver le passage. Le problème, c’est un camion qui est tombé en panne et le chauffeur refuse que les grilles le tire. Il s’oppose à cette idée parce que selon lui, si la grille titre son camion le pare-choc de son engin va se gâter. Mais on a une équipe là-bas, on va régler la situation très rapidement », a promis une source proche du département des travaux publics.

Affaire à suivre !

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

 

 



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire