Cameroun: Cités municipales – Sur le chantier de Bandjoun


Les Dg du Feicom et du Crédit foncier ont prescrit lundi dernier, l’accélération des travaux lors d’une visite d’évaluation.

Le taux de réalisation du chantier de construction des logements communaux à Pete-Bandjoun est d’environ 27%. Les directeurs généraux du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) et du Crédit foncier du Cameroun (CFC) ont effectué lundi dernier, une descente sur le site du chantier (situé à proximité de l’entrée IUT Fotso Victor de Bandjoun, sur la nationale N4), afin d’apprécier la qualité des travaux en cours. Sur le site, deux bâtiments témoins sont réalisés. Le gros œuvre est achevé sur sept autres bâtiments plain-pied. Les deux directeurs généraux ont observé les ouvriers s’attelant à l’achèvement de la couverture et de la plomberie dans ces bâtiments, et les travaux de fondation des deux immeubles devant comporter 25 autres logements.

Pour cette première phase, il est prévu la réalisation de 35 logements sociaux avec des espaces commerciaux et de loisirs sur une superficie de trois hectares. La seconde phase va étendre ce projet à 60 logements. Le délai d’exécution est de 15 mois. Le retard de trois mois enregistré dans la poursuite des travaux a été justifié par la crise sanitaire actuelle. « Nous comptons, avec l’assistance des structures étatiques expérimentées dans le logement, vendre certaines de ces habitations et louer les autres, à tous les citoyens qui souhaitent résider à Bandjoun », précise Nicky Love Maptué Fotso, maire de la commune de Pete-Bandjoun. Ce chantier financé à 672 millions de F, a été initié par le défunt maire de Bandjoun, Victor Fotso, dans le cadre du Programme de constriction des cités municipales (Pccm) du Feicom. Un programme ratifié en 2013, fruit d’un partenariat entre le Feicom, le Crédit foncier du Cameroun (CFC) et l’Association des communes et villes unies du Cameroun (Cvuc).

D’après Philippe Camille Akoa, le directeur général du Feicom, qui a recommandé l’accélération des travaux, ce projet accompagne les Collectivités territoriales décentralisées (CTD), et principalement les villes moyennes du Cameroun à doter leurs cités de logements décents à moindre coûts, accessibles à toutes les couches sociales de la population. Pour accompagner ce projet, Jean Paul Missi, le directeur général du CFC précise que l’institution bancaire qu’il dirige a ouvert une ligne de crédit de 10 milliards pour financer la construction d’un total de 594 logements dans 24 communes. Le Pccm encourage la promotion de l’économie locale par la valorisation de 50 petites entreprises de construction locales et l’emploi d’au moins 1200 jeunes au sein des localités en chantier.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire