Cameroun: Révision des listes électorales – Une nouvelle stratégie en vue dans la Lékié


Annonce faite par Appoline Marie Amugu, vice-présidente du Conseil électoral, lors d’une séance de travail le14 juillet dernier à Sa’a.

136 nouveaux citoyens inscrits sur les listes électorales dans le département de la Lékié, depuis qu’Elections Cameroon (Elecam) a lancé, le 4 avril dernier l’opération de révision du fichier électoral. Ces chiffres ne sont pas bons. Puisque c’est la dernière ligne droite, il faut les améliorer avant la fin août, date de fermeture de l’opération. C’est dans cette optique que s’inscrit la visite de travail effectuée par la vice-présidente du Conseil électoral, Appoline Marie Amugu, le mardi 14 juillet à Sa’a. Selon la responsable de l’organe, « l’objectif général de ladite descente est non seulement d’évaluer le travail fait sur le terrain en cette période de pandémie, de redynamiser le moral des personnels pour booster les équipes à accroitre le taux d’inscription afin de mieux préparer les échéances électorales futures. Car il faut éviter que la Lékié ne sombre dans cette léthargie qui semble planer à cause du Covid-19 », a-t-elle déclaré.

Au cours de ces assisses qui impliquaient les neuf antennes communales et l’agence départementale, la vice-présidente du Conseil électoral a exhorté ses collaborateurs à changer la méthodologie de travail. Un changement méthodologique qui veut désormais que, les agents Elecam aillent vers les potentiels électeurs. En un mot, qu’ils travaillent en « poste-fixe avancé ». Elle leur a également prescrit de revoir les stratégies de communication. Car plus que jamais, il est question d’aller « débusquer ce qui reste comme électeur probable, parmi lesquels, les enfants qui passent à l’âge de la majorité électorale », a indiqué Appoline Marie Amugu. Aux usagers, elle a lancé un appel, les invitant à abandonner l’attentisme et d’aller aussi vers les agents d’Elecam. Tout ceci devra se faire dans le strict respect des mesures-barrières édictées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire