Cameroun: Une réglementation encore floue


Sur le papier, les hommes et les femmes utilisent désormais le même procédé pour le transfert TMS (Système de régulation des transferts) de la FIFA et sont donc enregistrés sur la plateforme en ligne, pour ce qui est des mouvements internationaux.

En clair, ils sont soumis de façon générale aux mêmes règles. Jusqu’alors, « le club demandeur envoyait un mail à l’équipe de la joueuse via la fédération et celle-ci avait 30 jours pour répondre, sinon la demande était considérée comme validée », explique-t-on du côté de la Fecafoot. Désormais ce délai est de sept jours pour la fédération qui délivre l’incontournable Certificat de transfert international (CTI). Mais, précise-t-on du côté de la Ligue de football féminin du Cameroun, « le football féminin est encore un football de promotion ». La discipline se professionnalise à peine à travers le monde. Même dans des pays comme l’Espagne et l’Angleterre, les grands clubs lancent à peine leurs sections féminines.

D’ailleurs, selon la FIFA, seulement 447 000 euros (près de 292 millions F) ont été dépensés en indemnités de transfert en 2018 dans le marché féminin. Du coup, c’est encore le flou et le désordre au niveau des acteurs intervenant dans le processus. Mais la FIFA est clairement en train de faire du développement du football féminin une de ses priorités et donc, espèrent les acteurs, des mesures devraient être prises dans les années à venir pour le cas des transferts des joueuses.

Les mouvements récents de joueuses camerounaises

Joueuse

Club de départ

Club d’arrivée

Christine Manie

Nancy (France) 2e division

Yzeure (France), 2e division

Christina Mpeh Bissong

Louves Minproff (Cameroun)

MKS Olimpia (Pologne)

Luce Ndole Ewole

Thonon-Evian (France) 2e division

Havre (France) promu en première division

Easther Mayi

Montpellier (France), Première division

Metz (retour de prêt) (France) relégué en 2e division

Marlyse Ngo Ndoumbouck

Lille (France), 2e division

Metz (France) relégué en 2e division

Charlène Meyong Menene

Louves Minproff (Cameroun)

Croix-Blanche Angers (France), 3e division

Marie-Aurèle Awona

Madrid Fc (Espagne), Première division

Inconnu

Claudia Dabda

Louves Minproff (Cameroun)

Dinamo Minsk (Biélorussie), première division

Moussa Zouwairatou

Louves Minproff (Cameroun)

Fc Neman (Biélorussie), première division

Agnès Nkada

Amazones FAP (Cameroun) (2019)

Extremadura (Espagne), 3e division

Mambo Lambo

Louves Minproff (Cameroun) (2019)

Extremadura (Espagne), 3e division

Carole Mimboe

Louves Minproff (Cameroun) (2019)

Extremadura (Espagne), 3e division



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire