Augmentation des besoins humanitaire au Burkina Faso : La France apporte son soutien au PAM


Préoccupée par la situation humanitaire au Burkina Faso, la France a apporté ce mercredi 15 juillet 2020 à Ouagadougou, une enveloppe d’aide de 1 679 249 920 F CFA au programme alimentaire mondial (PAM). C’est l’annonce faite par le représentant du PAM au Burkina, David James Bulman, assisté par Luc Hallade, ambassadeur français et le représentant du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (Conasur) au cours d’un point de presse. Les financements apportés par la France seront utilisés pour apporter une assistance alimentaire sous forme de vivres à 75 371 personnes déplacées interne et membres des familles d’accueil, pendant 3 mois.

Le Burkina Faso fait face à des attaques terroristes depuis janvier 2016. Cette situation d’insécurité a obligé près d’un million de personnes vulnérables, notamment les femmes et les enfants, à fuir leurs villages d’origine pour trouver refuge dans des localités plus stables. Et pour contribuer à trouver des solutions à la situation, la France a décidé de soutenir le PAM avec une enveloppe financière de 1 679 249 920 F CFA. Ce nouveau financement de la France sous forme de vivre va permettre au PAM de répondre aux besoins alimentaires de 75 371 personnes déplacées interne, pendant 3 mois.

L’ambassadeur visitant un magasin

Le PAM à travers ce soutien compte apporter encore plus d’assistance aux personnes et communautés vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Et pour ce faire, le PAM avec cette aide, va avoir 1 800 tonnes de céréales, 678 tonnes de haricots et 113 tonnes d’huile végétale pour subvenir aux besoins des personnes vulnérables dans les zones prioritaires notamment dans la boucle du Mouhoun, Centre-Nord, Est, Nord et Sahel.

En effet, 80% de cette aide va servir directement à nourrir les personnes déplacées et 20% pour le programme d’aviation humanitaire. Le programme d’aviation va contribuer à faciliter le travail de tous les acteurs intervenant dans le domaine humanitaire. Dans le cadre de cette opération du PAM, la ration alimentaire d’une personne déplacée pour un mois est composée de 12 kilogrammes de céréales, de 3 kilogrammes de haricots et de 0,15 kilogramme d’huile végétale.

Présidium

Ce qui va permettre à sauver des vies dans cette situation d’urgence. Et pour toucher du doigt la mise en œuvre de ce processus du PAM pour sauver les vies, l’ambassadeur de la France, Luc Hallade a visité certains magasins pour voir les stocks et la qualité des produits destinés aux personnes vulnérables.

Pour le PAM, à travers son plan de réponse humanitaire, plus de 2,15 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont besoin d’aide humanitaire pendant la saison de soudure. Et cela témoigne l’augmentation des besoins humanitaires au Burkina Faso. Ainsi en 2019, plus de 1 056 000 personnes ont bénéficié de l’assistance du PAM à travers divers types d’activités.

Des journalistes à la rencontre

« Nous évoluons dans un contexte de plus en plus complexe qui entraine une augmentation importante des besoins humanitaires. Ces nouveaux financements de la France arrivent à un moment opportun et vont permettre de couvrir une partie des besoins alimentaires et nutritionnels vitaux d’un grand nombre de familles » a souligné le Directeur pays et représentant du PAM au Burkina Faso, David James Bulman.

Le Directeur pays et représentant du PAM au Burkina Faso, David James Bulman

Accompagnée dans cette assistance alimentaire et nutritionnelle d’urgence et les actions de développement, la France est l’un des principaux partenaires du PAM au Burkina Faso. Ses appuis sont mis en œuvre par ses différents services. « À travers cette assistance, nous souhaitons exprimer notre solidarité aux personnes déplacées interne et aux familles qui les soutiennent dans les régions du Centre-Nord, du Sahel, et de l’Est » a déclaré l’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade.

L’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade

Présent au Burkina depuis 1967, le programme alimentaire mondial a contribué à sauver des vies dans l’urgence et à transformer des vies par le développement durable. Le programme alimentaire mondial intervient dans plus de 80 pays pour nourrir des millions d’hommes, d’enfants, et de femmes touchées par les conflits, les catastrophes et surtout aussi pour jeter les bases d’un avenir meilleur.

O.I.

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire