Cameroun: Dérives médiatiques et lynchage des personnalités – Comment y mettre un terme


Les nombreuses mises en garde du gouvernement n’y ont rien fait. La mise sur pied d’un cadre législatif comportant des aspects répressifs et même les sanctions prises régulièrement par le régulateur n’ont aucun effet sur la volonté de détruire de ces adeptes des dérives médiatiques et spécialistes du lynchage des personnalités sur l’espace public.

C’est donc fort de cette situation de plus en plus préoccupante que le ministre de la Communication et sa collègue des Postes et Télécommunications sont montés au créneau lundi dernier pour dénoncer une fois de plus un phénomène qui, au-delà même des personnalités qui sont parfois visées, cible également des institutions. Non sans rappeler à leurs auteurs les sanctions auxquelles ils s’exposent dans ces activités qui tendent parfois à mettre à mal l’unité nationale.

Des comportements répréhensibles qui passent difficilement, même dans les professionnels de la presse, du moins ceux qui jusqu’ici entend exercer honorablement ce noble métier. Les responsables politiques ne sont pas en reste. Outre l’éducation de ces malfaiteurs, certains d’entre eux pensent qu’il est peut-être temps de passer à une autre étape : réprimer durement ces écarts qui portent, non seulement atteinte à l’honneur des personnalités nationales et même étrangères, mais également contribuent à ternir l’image du pays.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire